3/10.-La saga de Georges Gras: passage dans le pays rémois

 

01entree01 Après avoir participé à la victoire de la bataille de la Marne le 243ème RI dont dépend Georges Gras se trouve dans les environs de Reims. Il détache la 20e compagnie à la garde du poste de commandement du 10e C. A. à 1.500 mètres du fort de Montbré, et organise en position de repli éventuel, le mouvement de terrain à 1.500 mètres au Nord-Est de Montbré.

On peut suivre le parcours de son régiment dans l’historique trouvé sur le site  http://chtimiste.com dont voici des extraits.

Après la panique des jours précédents,  les Allemands se ressaisissent et installent leur artillerie sur les hauteurs de Berru. Profitant de la nuit, le 243ème RI se dirige vers Cormontreuil. Tandis que le 6ème bataillon a pour mission de s’installer près de la voie ferrée et d’y installer la défense des tranchées, le 5 ème régiment sous les ordres du commandant Lequeux est placé en réserve, au pont du canal puis au parc Pommery.

17 septembre 1914.– Attaque allemande en début d’après-midi. L’ennemi soutenu par l’artillerie n’est plus qu’à 1.500 m de la voie ferrée. Le 24ème repousse l’attaque mais essuie quelques pertes: deux tués et une dizaine de blessés.

Les jours suivant, ordre est donné au 243ème RI d’organiser complètement le front de Sacy, Villedommange, Jouy-lès-Reims avant de relever le 25 ème RI du côté de La Neuvillette.

3 octobre 1914.-Le Lt colonel Quiquandon ordonne à deux sections de la 23 ème compagnie soutenue par un peloton du 5ème bataillon dont fait partie Georges Gras de reprendre le pont de Courcy  dont les Allemands occupent plusieurs de nos petits postes. Violent combat sur « les cavaliers de Courcy ». Sous le feu violent de mousqueterie et de mitrailleuses, les quatre sections françaises ne parviennent pas à progresser. Et si le pont n’est pas atteint, le bilan est lourd: 13 tués et 33 blessés.

La guerre de position s’installe

Le régiment passe plusieurs jours à effectuer des travaux pour améliorer et rectifier diverses positions sur le front. C’est vraiment le début de la guerre de position. Présent sur Reims le 243 ème RI reçoit le 17 octobre l’ordre de relever le 151ème RI dans le secteur de « la butte au tir » jusqu’au pont Saint-Léonard, dans les tranchées longeant le talus du chemin de fer. Là les hommes bravant les précis tir d’artillerie effectuent d’importants travaux d’organisation et de défense avant de profiter à partir du 26 octobre d’un repos bien mérité à Trois-Puits et Champfleury.

Du 2 au 7 novembre 1914.-le régiment occupe cette fois un secteur allant de la route Saint-Léonard à Berru à 200 m environ du passage à niveau tandis que le PC du 243ème s’installe à Taissy. Là aussi, tout en surveillant l’ennemi,  les soldats sont chargés d’améliorer les abris le long du canal et de la voie ferrée. Relevé par le 327ème le régiment de Geroges Gras est placé en réserve à Champfleury.

11 novembre 1914.-C’est à Puisieulx que le régiment passe alors sous les ordres du général Blondlat, commandant la division du Maroc. Les 5 et 6 ème bataillon font partie du secteur de Prunay et sont commandés par le colonel Pein. L’un occupe des tranchées de part et d’autre de Prunay tandis que l’autre est placé en réserve le long du canal dans des abris situés près du pont de l’écluse. Durant ces temps de repos à Verzenay où cantonne l’Etat-major, les soldats passent leur temps libre à … l’instruction.

Une photo publiée le 13 février 1915 dans l’Illustration où nous croyons reconnaître  Georges Gras (3ème en partant de la droite). Le café du matin avant d’aller se battre.Troupe en réserve dans une rue de Souain à 8 h 30 du matin. Une heure après, ces mêmes hommes étaient au feu. Philippe Baijot ne pense pas qu’il s’agisse de son grand-père: « je ne reconnais pas son regard. »

22 décembre 1914.-La Division marocaine attaque les tranchées ennemies avec pour objectif la ferme de la Bretonnière. Tandis que la 23 ème compagnie réussit son objectif « d’attirer le feu de l’ennemi », le reste du régiment e chôme pas non plus. Il a pour mission l’amélioration des abris, des tranchées, des boyaux de communication à raison de 4 heures de travail e jour et 5 heures de nuit. Une tâche rendue pénible compte tenu la difficulté à ravitailler, transporter les matériaux et les munitions vers une première ligne soumise à de continuels bombardements. De plus compte tenu de la météo  les boyaux de communication sont détrempés par la pluie et abimés par le gel.

21 janvier 1915.- Le 243 ème quitte le secteur de Prunay pour celui de Taissy. Tandis que certains cantonnent sur place, d’autres occupent les tranchées et occupe les abris le long de la voie ferrée. Dans le village bombardé surtout de nuit les homes occupent les caves et les abris.

23 janvier 1915. Inspection des travaux par le général Franchet d’Espérey.

Le lieutenant colonel Gueilhers est nommé commandant du 243 ème RI.

Une illustration  de Reims au printemps 1915 prise depuis La Neuvillette
Une illustration de Reims au printemps 1915 prise depuis La Neuvillette (document L’illustration)

25 avril 1915.- Le 5 ème bataillon reçoit l’ordre, en alternance avec le 6ème bataillon  de relever un bataillon du 1er Etranger dans le secteur des Marquises (entre Prunay et Wez, aujourd’hui Val-de-Vesle.

23 mai 1915.- Le 5 ème bataillon se rend à Mutry puis Cormoyeux.

Départ de la Marne: l’étape Cormoyeux-Epernay. La pose après une côte de 1500 m à 25% (photo Georges Gras)

 

24 mai 1915.- le 243e R. I. s’embarque à Epernay à destination de Montdicourt (Pas-de-Calais) ; il se porte en fin de journée sur Thièvres où il cantonne.

Georges Gras se rapproche de sa région natale et va participer à la bataille d’Artois

 

2GEORGES GRAS - copie (2)La suite: 4/10 Le 243ème RI et Georges Gras s’illustrent durant la bataille d’Artois

 

 Pour retourner en haut de la page cliquez sur le poilu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s