61/Journal de la grande guerre: 4 octobre 1914

Dimanche 4 octobre 1914

imgresEcrivain mort à la guerreJOSEPH DECHELETTE – 1862 – Tué le 4 octobre 1914 près de Vic-sur-Aisne.http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_D%C3%A9chelette

Journal du rémois Henri Jadart (extraits)

Le calme dure jusqu’à midi. Le Chapitre reprend ses offices dans la chapelle de la rue du Couchant; la paroisse s’y installe aussi, en même temps qu’à la chapelle de la Mission.

Le Courier de la Champagne donne la liste des villages qui se trouvent mutilés, presque anéantis par la guerre: Bétheny, Cerna-lès-Reims, Cormicy, Cauroy-lès-Hermonville. Ce sont partout des ruines effrayantes.

A Reims le cimetière de l’Ouest est le seul où on puisse maintenant inhumer sans péril, et l’église Sainte Geneviève la seule où le culte se célèbre à l’abri des obus. Toutefois, la nuit, les aéroplanes allemands viennent au-dessus du quartier et y lancent des bombes.

Les caves de la maison Saint-Marceaux ont beaucoup souffert du bombardement; M.Frérot, le sous-chef de cave, a même été tué.

En dehors des atteintes aux collections publiques, les pertes ont été nombreuses également chez les particuliers: M.Jules Alard, architecte a vu disparaitre dans les ruines de sa maison de Reims de nombreux plans, dessins et vues, et il craint pour ses relevés de l’abbaye d’Orval.

M.Blum, professeur agrégé de l’Université, déplore également la perte d’une bibliothèque de 5.000 volumes et de papiers historiques.

M.Alexandre Henriot avait dans son hôtel de la rue de l’Université, incendié le 19 septembre, des portraits et des papiers de famille d’un intérêt considérable. Cette demeure historique, construite par Jean Maillefer en 1684, offrait en outre le type des anciennes habitations rémoises.

Journal du rémois Paul Hess (extraits)

Le Courrier de la Champagne parle de ce qui s’est passé hier. « Hier samedi depuis 10 heures et demi du matin, à intervalles assez rapprochés, les Allemands ont lancé sur notre ville une cinquantaine de projectiles. Ce sont encore les quartiers de Cernay, Bétheny, Cérès et Saint-Remi, déjà tant éprouvés, qui ont encore souffert. On signale des victimes sur divers points de ces quartiers (…) »

Octobre 1914:  dans la Marne au jour le jour

Reims et environs. – Le bombardement de la ville cause de graves dommages à La Neuvillette. À Hermonville, maisons incendiées ou détruites. Même sort pour Berméricourt (le château de M.de Granrut est plein de cadavres).

http://www.editionsfradet.com/14-18-dans-la-marne-1914-10-octobre.html

Journal de marche: le 36 ème RI à Merfy (51)

http://jmo36ri.blogspot.fr/2008/10/1er-octobre-le-36e-relve-dans-les.html

Début du siège de Lille

http://www.mairiedevendeville.fr/wp-content/uploads/2011/06/octobre-1914-Ed-Nov-2011.pdf

Témoignage d’une habitante de Bousbecques, à partir de son journal personnel. Bousbecques est un petit village entre Lille et la frontière belge (poste frontière de Warneton). Villages alentours qui sont cités :  Warneton (Belgique), Frelinghien, Deûlemont, Wambrechies, Comines, Pérenchies, Marquette.

http://www.histoire-en-journal.com/index.php?option=com_content&view=article&id=123:oct-1914-debut-de-loccupation-allemande-dans-le-nord&catid=50:histvecu&Itemid=2

La bataille de Faches-Thumesnil

bataille_faches_0001

http://www.1914-1918.be/bataille_de_faches.php

Fusillés à Loos-en-Gohelle le 4 octobre 1914

loosengohellefusilles

http://memoiresdepierre.pagesperso-orange.fr/alphabetnew/l/loosengohellefusilles.html

Des blessés et une citation

37664219_qLu sur le blog du 347 ème RI

http://347ri.canalblog.com/archives/2009/07/06/14294202.html

Mort du général Louis Marcot à Essarts

Premier bombardement d’Arras

11740.119746.medium

Lens tombe aux mains de l’ennemi

Le 4 octobre 1914, Lens tombe aux mains des Allemands ainsi que sa région dont Eleu. Pour les Eleusiens commence le calvaire: bombardements, destruction totale, privations pour les habitants malgré le Comité Hispano-Américain, 12 victimes civiles, 13 soldats morts pour la patrie.

Lu dans le Journal Le Moniteur en date du 4 octobre 1914

« Les attaques allemandes quotidiennes ont été repoussées dans la région de Roye. Dans l’Argonne, l’armée du kronprinz (16 ème corps d’armée) a été refoulée au nord de Varennes et de Vienne-la-Ville. Notre progression  continue sur les Hauts de Meuse et en Woëvre.

En Belgique, les Allemands n’ont obtenu aucun avantage sérieux dans leur attaque d’artillerie contre les forts d’Anvers.

Une note officielle confirme l’échec total  de l’entreprise allemande dans les gouvernements de la Russie occidentale. les Russes ont pris Augustovo, forcé les troupes du kaiser à abandonner le siège d’Ossowietz (…)

Deux croiseurs allemands, le Scharnhorst et le Gneisenau ont bombardé Papette, ville ouverte, capitale de Tahïti dans le Pacifique et coulé une canonnière désarmée qui se trouvait dans le fort.

M. Asquith, dans son discours de Cardiff, a fait de curieuses révélations sur les tentatives multipliées à Londres depuis 1913, par la diplomatie teutonne, en vue de neutraliser le Royaume-Uni.

On reparle de l’abdication du roi Carol de Roumanie.

Appel des intellectuels allemands aux nations civilisées

http://www.jprissoan-histoirepolitique.com/articles/histoire-d-ailleurs/allemagne/octobre1914appeldesintellectuelsallemandsauxnationscivilisees

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s