66/Journal de guerre: le 9 octobre 1914 Bernard Citroën tué en Argonne

La Légion d’honneur au modeste sergent pilote Le caporal Bernard Citroën tué en Argonne

François Duboisy raconte la mort  de Bernard CITROEN, Caporal au 51ème Régiment d’Infanterie, tué à l’ennemi  le 9 octobre 1914, à l’âge de 39 ans. (photo d’en tête)

Des événe­ments funestes allaient conduire les trois frères CITROEN en Argonne en 1914. Ce nom de CITROEN leur avait été légué, bien entendu, par leurs aînés, mais de curieuse façon.
En 1811, Napoléon, étendant son emprise sur les Pays Bas, sou­haite que chaque famille adopte un patronyme. L’arrière grand-​​père se fit appeler LIMOENMAN, en réfé­rence à sa pro­fession de limo­nadier, « l’homme au petit citron ». Le grand-​​père le changea en CITROEN, nom, qui en néer­landais signifie citron et s’écrit sans tréma.

http://www.menouetsesvoisinsdargonne.fr/spip.php?page=imprimir_articulo&id_article=545

Joseph Frantz, vainqueur du combat aérien de Jonchery-sur-Vesle

Sous la plume d’Hervé Chabaud de L’Union

http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.presse.fr/2014/10/05/5-octobre-1914-la-modestie-du-sergent-pilote-joseph-frantz/

Aviation: création du terrain du Bourget comme aéroport militaire

Le capitaine Désiré Lucca, mandaté par le général Gallieni, gouverneur militaire de Paris, trouve ce terrain au nord de Paris, idéalement situé pour contrer l’offensive des Allemands qui sont arrivés dans la Somme. C’est de là que partiront les Guynemer et les Nungesser pour leurs batailles aériennes et la chasse aux Zeppelins. Le Bourget est né comme aéroport militaire, mais dès 1919, il va s’ouvrir à l’aviation civile.

Les fantômes du village d’Ornes (Meuse)

ruines du village d'Ornes
ruines du village d’Ornes

(…)Peu après 19 h du soir, les Allemands font irruption en ville. Toute la journée, ils l’avaient observée avec insistance. Ils rassemblent tous les habitants qu’ils trouvent, soit 74. Cachés ou protégés par l’héroïsme de certains, comme Emile Péridon, 120 autres parviennent à s’échapper.

http://www.franceinfo.fr/emission/france-info-y-etait/2013-2014/23-juin-1916-les-fantomes-du-village-d-ornes-01-19-2014-12-15

Capitulation d’Anvers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après 12 jours de siège, les troupes allemandes prennent Anvers. Le gouvernement belge se replie à Sainte-Adresse près du Havre.

Lu dans « Le Moniteur »du 9 octobre 1914

L’ennemi a reculé au nord d’Arras et les opérations de cavalerie se prolongèrent jusqu’aux abords de la mer du Nord. Près de Roye, nous avons repris de nouvelles positions. Nous avons repris aussi Hattonchâtel sur les Côtes-de-Meuse et rejeté une attaque en Voëvre, près d’Apremont.

L’offensive russe se poursuit à la frontière de la Prusse orientale.

Devant Anvers, les Allemands demeurent contenus sur la Néthe.

Les Japonais ont pris l’île de Yap, la principale des Carolines.

Le gouvernement roumain fait démentir que des difficultés se soient produites entre le roi et d’anciens ministres au sujet de la politique étrangère.

Le président de la République et M.Millerand sont rentrés à Bordeaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s