Le vin dans la guerre

A lire dans La Montagne.fr

Le pinard aurait sauvé les poilus en leur donnant du courage. Tout aussi déterminant pour l’avenir du vignoble français, à la fin de la Grande Guerre, le vin jouit d’une nouvelle approche. Une image positive en marge des alcools forts.

Pétain et Clemenceau, avec intuition, en ont fait une redoutable arme de guerre. Le pinard dans l’enfer des tranchées de 14\18 se révèle comme une inépuisable source d’énergie pour les huit millions de soldats français.

http://www.lamontagne.fr/auvergne/mag/nature/2015/01/03/le-vin-dans-la-guerre_11279300.html