227/journal de la grande guerre: 19 mars 1915

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

19 mars.-Bombardement du côté du pont de Saint-Brice.

La bataille du Reichsackerkopf

Le 19 mars 1915, la 47e DI repartit à l’attaque de Stosswihr depuis le Reichsackerkopf, mais ne parvint pas à remplir son objectif. L’attaque allemande du 20 mars 1915 leur permettra de se rendre maitre du Petit et du Grand Reichsackerkopf jusqu’au col du Sattel. Les contre-attaques de la 4e Brigade du 21 et du 23 mars 1915 échouèrent à reprendre le Reichsackerkopf.

http://www.lieux-insolites.fr/cicatrice/14-18/rsk/rsk.htm

L’incroyable histoire du charcutier brancardier

Sur le site: le Réveil.fr

Cette année, la France commémore le 95ème anniversaire de l’Armistice. Laurent Soyer a ressuscité le souvenir d’un charcutier formion brancardier : Camille Tabouret.

Le Formion fait aussi état de l’exécution capitale d’un soldat le 19 mars 1915 : “Tout le régiment est réuni en dehors de Somme-Yèvre. Un camion arrive. Le condamné en descend, accompagné de l’aumônier et de gendarmes. Après la lecture de la sentence, on lui bande les yeux et on le ligote au poteau. Il a prononcé quelques mots sur cette horrible guerre avant que le peloton d’exécution ne fasse feu. Le régiment a défilé en musique devant le corps. Nous ne saurons jamais pour quel motif il a été exécuté. ” Plus loin, le 28 mars 1915, à propos d’une autre exécution, il ajoute : “La guerre n’en tue donc pas assez ! Pauvre type, pauvre innocent”.

http://www.lereveildeneufchatel.fr/2013/11/11/lincroyable-histoire-du-charcutier-brancardier/

Grenade à main allemande diamètre 125 mm lancée d’avion sur les troupes (secteur Armentières)

grenade_avion_all_dessus-210x300UN article publié le 19 mars 1915 dans « la science et la vie »

Parmi les vieilles choses de guerre, auxquelles l’art militaire a dû avoir recours, parce que les circonstances sont souvent plus fortes que les hommes, et les guident parfois au lieu d’être soumises à leur empire, les grenades ont repris leur place et leur valeur. Il convient de reconnaître que la guerre européenne n’a pas été l’occasion de ce renouveau de la bombe à main qui fit tant de ravages jadis.

http://www.militaria-14-18.fr/grenade/grenades-a-main/grenade-a-main-allemande-diametre-125-mm-lancee-de-avion-sur-les-troupes-secteur-armentieres-article-de-la-science-et-la-vie-numero-19-de-mars-1915/

Création du cercle des fermières

Le 19 mars 1915 se sont groupées les premières femmes pour fonder leur cercle des fermières. Le premier conseil était formé du ministre de l’Agricultre M. J. Ed. Caron, patron honoraire, de soeur Saint-Ernest supérieure du couvent. Présidente du Cercle : Mme Irénée Rivard.

Objectif
Améliorer les conditions de vie et de travail des femmes. Sensibiliser les membres sur la violence faite aux femmes et le travail invisible. Faire connaître les services des gouvernements fédéral et provincial.

http://www.municipalite.champlain.qc.ca/fr/afeas_17.html

Lu dans le Miroir en date du 19mars 1915

Progression de l’armée belge sur l’Yser. Action d’artillerie de la Lys à l’Oise, l’ennemi bombardant spécialement Notre-Dame-de-Lorette, Carnoy et Maricourt.

En Champagne, gains sensibles pour nous au nord-est de Mesnil et dans la  direction de Beauséjour, après un refoulement d’une offensive allemande. Nous enlevons deux tranchées et des prisonniers à Consenvoye, près de Verdun. Duel d’artillerie en Lorraine. Un de nos aviateurs bombarde Conflans. Gain de tetrain à l’Hartmannswillerkopf, en Alsace, où les pertes allemandes sont très considérables.
Un zeppelin a jeté des bombes sur la gare de Calais, tuant sept employés.
Les journaux officieux italiens déclarent que le cabinet de Rome ne laissera pas traîner ses négociations avec l’Allemagne. Il se confirme que François-Joseph ferait de grosses difficultés pour céder le Trentin.
L’armée russe progresse sur les deux rives de l’Orgice, en Pologne, d’où elle espère bientôt chasser les envahisseurs. En Galicie, tous les efforts des Autrichiens sont brisés.
Le vapeur anglais Leeuwarden a été coulé à quelque distance de la côte hollandaise  par un sous-marin allemand. Mais deux autres ont pu s’échapper.