327/journal du 27 juin 1915:Marcel Pierret, natif de Saint-Pierre et Miquelon, fusillé

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Vers 6 h 1/2 du matin, des obus de fort calibre arrivent brusquement sur le centre de la ville. Il en tombe plusieurs rue du Cloître, derrière la cathédrale; place royale, dans les ruines; rue des Filles-Dieu, où il y a des blessés; rue de Contrai, etc. Après une quinzaine d’explosions, le calme revient.

Marcel Pierret, natif de Saint-Pierre et Miquelon, fusillé

etat_civilDéclaré coupable de « refus d’obéissance et d’abandon de poste en présence de l’ennemi », le jeune Marcel Pierret, natif de Saint-Pierre et Miquelon, a été exécuté dans la nuit du 26 au 27 juin 1915 dans l’Oise  (voir sa fiche détaillée). Il fait partie des deux Ultramarins recensés par la base gouvernementale « Mémoire des hommes » dans la catégorie « fusillés de la Première Guerre mondiale » (1 008 soldats en tout). 

http://www.la1ere.fr/2014/11/11/marcel-pierret-natif-de-saint-pierre-et-miquelon-fusille-pendant-la-grande-guerre-205512.html

Le Sgt Eugène Gilbert (escadrille MS 49) forcé d’atterrir en Suisse

gilbertLe 27 juin 1915, le Sgt Eugène Gilbert, celèbre pilote d’avant guerre, au retour d’un bombardement, est obligé d’aterrir en Suisse et il est fait prisonnier et interné. Après une première tentative, Il finit par réussir à s’évader le 05 Juin 1916 et rejoint la France. Affecté alors comme pilote d’essais, il se tue dans un accident d’avion à Villacoublay le 17 Mai 1918

http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/escadrille049.htm

Lire sa bio http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=3228

Lire aussi: http://buclermont.hypotheses.org/2590

Saint-Yrieix-la-Perche décide de commander un monument aux morts

le 27 juin 1915, la Ville de Saint-Yrieix décide de commander un monument aux morts « afin de perpétuer le souvenir des combattants de la commune morts à l’ennemi ou des suites de leurs blessures ». L’emplacement est alors déterminé : « le rond-point en pelouse du jardin de l’Hôtel de Ville », ainsi que la forme : « un monument commémoratif de préférence en granit, en forme de pyramide à 4 faces » (sources : délibérations du Conseil municipal 1915).

Vu dans le Miroir en date du 27 juin 1915

Peu de faits importants sur le front occidental. Dans le secteur au nord d’Arras, des actions d’infanterie ont en lieu entre la sucrerie de Souchez et la route de Béthune à Arras; elles ont été accompagnées de très vives canonnades. Mais l’ennemi n’a pas réussi à entamer nos lignes. De notre côté, nous n’avons pu progresser à cause de l’état du terrain défoncé par les orages.
Sur les Hauts-de-Meuse et dans l’Argonne, combat de mines.
Les Russes, au front oriental, ont repoussé une attaque à l’ouest du Niémen moyen, près des marais d’Amalva.
Sur l’Omouleff et sur l’Orjitz, l’offensive allemande a été presque partout enrayée. Au sud de la Pilitza, trois autres tentatives ont été déjouées.
Sur le Dniester, succès russe important, à Kosary. A Martinoff, nos alliés ont fait encore 700 prisonniers. Les Allemands ont réussi à franchir le fleuve pendant la nuit à Rousdviany.
Les Italiens ont infligé de nouveaux échecs aux Autrichiens en Carnie. Sur l’Isonzo, malgré la difficulté des lieux, ils avancent régulièrement.
Le roi de Bavière a prononcé un nouveau discours, mais s’est dispensé cette fois de parler d’annexion.