377: journal du16 août 1915: le 45 ème RI dans l’Aisne et la Marne

Journal du rémois Paul Hess

Rien à ce jour

L’armée n’achète pas de chevaux gris

Le cheval est l’auxiliaire indispensable du soldat. L’armée a des exigences particulières pour la sélection des étalons, comme le relate Le Figaro du 4 août 1915.

 «Une commission d’inspecteurs généraux des haras procédera à des achats d’étalons de pur-sang anglais dans les localités et aux dates ci-après:

Le 16 août, à Paris, au Tattersall, 10, rue Pergolèse, à neuf heures et demi.

Le 17 août, à Maisons-Laffitte, à neuf heures et demi, dans l’enceinte du pesage de l’hippodrome.

A lire dans le Figaro: http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/16/26002-20140816ARTFIG00044-16-aout-1915-l-armee-n-achete-pas-de-chevaux-gris.php

Sécheresse: des mesures pour aider les éleveurs de bétail

Arrêté du 16 août 1915, concernant la récolte des feuilles mortes ainsi que l’introduction des porcs dans les bois administrés.

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’INTÉRIEUR; Attendu qu’en présence de la disette de fourrages et de litière produite par la sécheresse extraordinaire de l’année, il y a, lieu de venir en aide aux détenteurs de bétail;

Vu les propositions de M. le directeur des eaux et forêts;

Arrête: Art.1 .

La récolte des feuilles est permise sous les conditions suivantes:

1°  Les parties de bois à abandonner à ces fins seront désignées par le garde général du cantonnement,

les administrations communales entendues. Resteront exceptées les cinq dernières coupes, les cultures et les plantations, les parties de jeunes recrues, ainsi que les parties en pentes rapides et les parties exposées au sud;

2°  les feuilles mortes seront récoltées à l’aide de rateaux en bois; la couche en décomposition devra être ménagée et rester sur place;

3°  le transport à domicile devra se faire à dos d’homme ou à l’aide de brouettes à l’exclusion de tout attelage

La suite sur http://www.legilux.public.lu/rgl/1915/A/0731/A.pdf

Le 45 ème RI du 16 au 31 août 1915

16 Aout 1915

Rien d’important à signaler . Continuation des travaux

17 Aout 1915

Calme complet.
2 hommes légèrement blessés par éclat d’obus.
Arrivée de l’ordre général n° 1496 indiquant une nouvelle répartition des forces dans les divisions du 1e C.A
Le colonel donne les ordres de détail conséquents à cette relève qui doit s’effectuer pendant les nuits du 17 au  18 aout, du 18 au 19 et du 19 au 20 aout.
Copie de l’ordre préparatoire pour la relève
1° Le régiment sera relevé  à partir de demain soir, du 17 aout dans les conditions suivantes :
Nuit du 17 au 18 Relève des btns MOREL et BAUDOIN par 2 btns du 43e . Après la relève les btns se rendront  btn MOREL à BOUFFIGNEREUX , btn BAUDOIN au Bois du GRAND BELLAY.
Nuit du 18 au 19 aout
a)    Relève du btn STRAUSS par un btn du 43e , après relève ce btn se rendra aux baraquements du Blanc Bois (N.E de BOUFFIGNEREUX)
b)    Le btn MOREL ira occuper le secteur CHOLERA
Le btn BAUDOIN ira occuper le secteur de la MIETTE où ils relèveront les 2 btns de droite et de gauche du 110e
Nuit du 19 au 20 aout : Le btn STRAUSS se rendra à la MIETTE où il relève le btn du centre 110e
2° Les reconnaissances préparatoires s’exécuteront dans les conditions habituelles
3° Le T.R à BOUVANCOURT
4° Des ordres de détail seront donnés ultérieurement pour l’exécution des mouvements prévus ci-dessus ainsi que pour le mouvement de la C.M et du T .C
5° Tout le matériel du secteur sera laissé sur place : MM les commandants de quartier et sous quartier établiront l’inventaire. Copie de cet inventaire sera envoyé pour demain à midi par chaque bataillon au bureau du colonel.
Ces inventaires comprendront  les paragraphes suivants :  explosifs – artifices – armes et munitions  – outils – matériaux divers .
On emportera les lunettes et les sachets individuels contre les gaz asphyxiants.
6° Les mémentos dont l’ »établissement est prescrit par le général commandant la V armée seront préparés avec soin dès ce soir , par les commandants de quartiers et laissés dans les P.C
7° On  prendra dès ce soir les dispositions en vue de faciliter l’enlèvement des cuisines roulantes.

La suite sur : http://www.lescahiersdhistoire.net/45eri/articles.php?lng=fr&pg=53