Conseil municipal du 30 septembre 1915: les bouchers et charcutiers rémois sur la sellette

Réuni le 30 septembre 1915 sous la présidence du Dr Langlet, le conseil municipal de Reims a principalement évoqué deux sujets: le non respect des tarifs publiés par la mairie pour fixer le prix de la viande et le traitement du personnel des services municipaux

http://www.archinoe.net/reims/visualiseur/visu_affiche.php?PHPSID=f1c38e8e1d22773886a5ac726a794366¶m=visu_1&page=1#

En voici un résumé

Pas réglos les bouchers et charcutiers

Après avoir voté un nouveau crédit de 500.000F pour le ravitaillement de la population civile; l’occasion de rappeler la « situation critique des finances communales »et de préciser qu’une démarche a été faite auprès des ministères de l’Intérieur et des finances, lemaire a écouté les doléances de plusieurs élus.

C’est M.Chezel qui a fait remarquer que les bouchers-charcutiers font peu de cas des tarifs publiés chaque semaine par la mairie.

-« On ne peut pas mettre un agent dans chaque boucherie« a constaté M.Charbonneaux qui préconise à ce que l’on veille bien à ce que l’affichage des prix soit bien fait.

M.Guernier a dit que certains bouchers et charcutiers ne se gênaient pas à donner des rognures à ceux qui demandaient de la viande de 3 ème catégorie. M.Charbonneaux a ajouté  que certains bouchers achetaient des bêtes de qualité inférieures.

M.Richard, receveur municipal a expliqué qu’il existait différents cachets de couleur pour différencier les différentes qualités de la viande et qu’il suffirait de faire respecter cela.

Pour le Dr Langlet il serait préférable d’en informer les présidents du syndicat des bouchers et des charcutiers.

Modification dans le traitement des personnels des services municipaux

Le conseil municipal a par ailleurs pris des mesures importants à propos du traitement des personnels des services municipaux.

Compte tenu de la cherté de la vie, le conseil municipal a décidé d’augmenter le traitement des employés présents à leur service municipal et gagnant moins de 2000F par mois. Ils bénéficieront d’une augmentation mensuelle de 10F + 5 francs par personne à charge (épouse et enfants de moins de 16 ans).

Par ailleurs le conseil a décidé de réduire de moitié le traitement des personnels municipaux mobilisés selon le barème suivant:

-50% pour les célibataires; 1/3 pour les personnes mariées sans enfant; 1/5 pour ceux qui ont un enfant, 1/10 ème pour un marié avec deux enfants.

(photo de une trouvée sur internet): http://www.delcampe.net/page/item/id,23425902,var,BOUCHER-CHARCUTIER-SOUVENIR-DE-CAMPAGNE-1914-1915,language,F.html