433/journal de la grande guerre: 11 octobre 1915

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

L’actualité du jour à travers Le Miroir

Actions réciproques d’artillerie en Belgique, près de Lombaertzyde, et sur tout le front d’Artois.
Lutte très vive d’engins de tranchées dans la région de Lihons et au nord de l’Avre.
Bombardement à Quennevières et Nouvron.
En Champagne, nous avons encore progressé au nord-est de Tahure; par un brillant assaut, nous nous sommes rendus maîtres d’une nouvelle tranchée allemande, au sud-est du village.
Bombardement en Argonne (Courtes-Chausses, la Fille-Morte) et entre Meuse et Moselle (Flirey).
Lutte de bombes et de torpilles dans les Vosges, à l’Hartmannwillerkopf.
Nous avons abattu un taube à Puvenelle, au sud de Pont-à-Mousson. Une de nos escadrilles a jeté cent obus sur les gares de l’arrière front de Champagne.
Les Anglais ont à nouveau progressé dans la région de Loos-Lens. Ils ont infligé de grosses pertes à l’ennemi.
Les Italiens ont rejeté une offensive dans le Carso.
Les Russes, dans différents secteurs de leur front, ont capturé encore 1800 prisonniers.
Les Serbes ont perdu Belgrade, mais partout ailleurs refoulé les Austro-Allemands. Un traité secret bulgaro-allemand donnerait aux Bulgares Salonique et Cavalla. Sa publication fait grande impression à Athènes.

Le carnet de Georges Baudin

Nous ne marchons que toutes les vingt-quatre heures. Cette journée je la passe au poste avancé c’est-à-dire avec quatre équipes. Et à 6h ce soir, les quatre autres qui forment le reste de la Musique monteront nous relever pour vingt-quatre heures. C’est chouette ! Ils monteront comme nous avec la couverture et la musette. Maintenant la soupe de 10h nous est apportée ici ainsi que le jus, vin, rhum etc.…  Nous sommes dans une sape qui forme cabanon  à l’abri des obus et nous attendons la fin de la journée pour pouvoir passer une bonne nuit dans nos abris blindés le long de la route de Beauséjour à Mesnils-les-Hurlus. Deux ou trois blessés pas plus, belle journée. Quelques unes de nos équipes font une manille pour   « tuer » le temps.

http://www.georges-baudin.fr/lundi-11-octobre-1915/

La Bulgarie s’allie à la Turquie, l’Autriche-Hongrie et l’Allemagne

Le 11 X 1915, la Bulgarie entre dans la première guerre mondiale (la Grande guerre). Le germanophile Premier ministre, Vassil Radoslavov, annonce l’entrée dans le conflit, avec les Empires centraux. De la Mer baltique à la mer Egée et au Golfe persique s’est complété un bloc, face aux Alliés et en guerre avec eux.
L’alliance des Bulgares était recherchée par les deux camps : d’un côté, la France et son empire, la Russie et la Grande-Bretagne avec ses possessions; de l’autre, l’Empire ottoman aux nombreux peuples qui voulaient s’en libérer, l’Autriche-Hongrie mal stabilisée avec ses Slaves et l’Allemagne. Cette alliance bulgare avec les Empires centraux avait plusieurs déterminants : l’Autriche-Hongrie et l’Empire ottoman étaient les principaux partenaires commerciaux, mais aussi les Bulgares avaient reçu la promesse des Centraux de prendre la Macédoine, et avaient déclaré la guerre à la Serbie le 5 X.

http://www.info-grece.com/forums/11-octobre-1915-la-bulgarie-s-allie-a-la-turquie-l-autriche-hongrie-et-l-allemagne

Cadavres de ceux aviateurs allemands abattus bois de Puvenelle

Capture d’écran 2015-09-25 à 03.07.25

http://www.delcampe.net/page/item/id,73874884,var,14-18-LE-11-OCTOBRE-1915-CADAVRES-DE-DEUX-AVIATEURS-ALLEMAND-ABBATUS-BOIS-DE-PUVENELLE-AVIATION-FRANCAISE-CARTE-PHOTO,language,F.html

Essai d’envol de cerfs-volants

Les Parisiens devant les trophées de la guerre de Champagne

e1047bf60a86bf1dc003ab687cc00af0

Guerre 1914-1918. « Les Parisiens devant les trophées » pris aux Allemands en Champagne, exposés dans la cour d’honneur des Invalides, le 10 octobre 1915. Photographie parue dans le journal « Excelsior » du lundi 11 octobre 1915.

© Wackernie / Excelsior – L’Equipe / Roger-Viollet

http://www.parisenimages.fr/fr/galerie-collections/70555-24-guerre-1914-1918-parisiens-devant-trophees-pris-aux-allemands-champagne-exposes-cour-dhonneur-invalides-10-octobre-1915-photographie-parue-journal-excelsior-du-lundi-11-octobre-1915

La carte postale (allemande) du jour

11 10 1915

photo de Jean-Hugues Crétin

Publicités