445/journal de la grande guerre: 23 octobre 1915

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Le journal rémois d’Alfred Wolff

22 octobre 1915 .-Ah ! les grises journées de pluies qui vous inondent d’ennui, le brouillard s’en mêle, deux coups de canons le trouent, je suis sur la route du Petit Bétheny où je vais au parc voir Halary lui remettre les lettres timbrées d’Egypte de son fils blessé.

Je vois les charpentes tombées le 12 Xbre, les oiseaux s’infiltrent à travers les pièces de bois pour venir sur le plancher becqueter les grains de blé. Je me hasarde à une ouverture du 1er étage et ne vois que les lignes blanches des tranchées proches, le brouillard enveloppe plus loin la campagne champenoise bochisée momentanément. Les nouvelles de la presse sont fades, rien en ce moment ne vous remonte le cafard qui tend à vous prendre. On confirme le gaz lourd asphyxiant boche survenu lundi de Beauregard, terroir de Bétheny. La relève se fait, les cuisines roulantes, fumantes, passent et vont aux tranchées. Je suis de nuit et vais me mettre à écrire pour absorber le temps d’attente au sommeil. Boum ! boum ! font nos grosses pièces.

7h1/2. Mon camarade de nuit est Goubeaux Jules rue Charlier 35.

A 6h1/2 le mur du 5 du boulevard Jamin, faisant face à la bibliothèque s’abat sans crier gare. Il en est ainsi partout, la pluie amollit le peu de résistance que possèdent ces murs noircis et que le vent aide à faire tomber.

Rofidal reçoit le 23 Xbre sa convocation militaire, pour se rendre à Nantes sans délai, où tout de même il ne partira que le 25 Xbre, tout fait prévoir que je vais lui succéder aux renseignements comme sous-brigadier.

http://www.reims.fr/culture-patrimoine/archives-municipales-et-communautaires/guerre-1914-1918–4302.htm

Journal au jour le jour dans Le Miroir

Les Allemands ont renouvelé leur attaque à l’est de Reims, sur un front de 8 à 9 kilomètres, entre la butte de tir et Prunay. En dépit de la violence de la canonnade et de l’usage de gaz suffocants très denses, ils ont essuyé un nouvel échec. A trois reprises leurs colonnes ont été fauchées par nos mitrailleuses; ils se sont arrêtés devant nos réseaux de fils de fer, sans pouvoir aborder nos tranchées.
Une autre attaque a été repoussée au bois de Givenchy, au nord-est de Souchez.
Un coup de main allemand a échoué en Lorraine, près de Moncel.
Sur le front belge, canonnade près de Steenstraete.
Les Russes, par un coup de main heureux, ont fait 4000 prisonniers, près de Baranovitchi, centre de chemin de fer important.
Les Bulgares ont occupé Velès sur la voie ferrée, entre Uskub et Salonique, coupant ainsi les communications directes entre ce port et l’armée serbe. Le corps diplomatique à Nisch s’est rendu à Kralievo (Haute-Morava de l’ouest).
Nos alliés ont fait de nouvelles propositions à la Grèce. L’Angleterre en particulier serait prête à lui céder l’île de Chypre. On parle également d’une cession éventuelle de la côte bulgare de l’Egée; en échange la Grèce devrait offrir son concours armé immédiat contre les Bulgares.
Les troupes anglo-indiennes de Mésopotamie approchent de Bagdad.
Fixation du prix des pommes de terre au Luxembourg

 Art.1 .Le prix maximum de vente pour les pommes de terre est fixé comme suit: A. Pour les producteurs:er de première nécessité;

Vu l’art. 1de la loi du 28 novembre 1914, concernant la fixation du prix maximum de vente des objets

a) à 19 fr. les 200 kg. pour pommes de terre de 1qualité, telles que Magnum bonum, etc.

b) à 17fr. les 200kg .pour les pommes de terre de 2 qualités,telles que Wohltmann, etc.

Les prix s’entendent pour livraison à la gare expéditrice.

 Pour le commerce en gros:
  1. Les prix prévus pour les producteurs ne peuvent être augmentés que des frais de transport par chemin de fer, des frais de déchargement et de camionnage et d’une commission de 40 fr. au plus par wagon de 10.000 kg.
  2. Pour la vente en détail:
    Pour ces ventes les prix, tant pour les producteurs que pour les commerçants (quantités inférieures à 100 kg.) s’élèvent à 10,50 fr. les 100 kg. ou 1,35 fr. le bichet de 20 litres.http://memab.legitech.lu/memab/bridge2server?action=getPDFFromDoc&refpub=1915A0905A

CARTE POSTALE (ALLEMANDE) DU JOUR

22 10 1915
Carte fournie par Jean-Hugues Crétin

 

 

Publicités