Guerre 14-18 : le comité Jacquet

Sur France TV infos Nord Pas de Calais

Le 22 septembre 1915, à l’aube, un homme écrit une dernière lettre :«Nous allons mourir en bons Français, en braves Belges. Debout. Les yeux non bandés, les mains libres. Adieu à tous et courage.» Cet homme, c’est Eugène Jacquet, exécuté, ce même 22 septembre dans les fossés à Lille.

Lille, hiver 1914. De nombreux soldats qui ont combattu se cachent encore dans la ville occupée. Un réseau se met en place pour les aider à s’évader. A sa tête, un officier français soutenu par le préfet du Nord et des industriels textile. Grâce à ce réseau, 200 hommes réussiront à s’enfuir. En mars 1915, il faut trouver un successeur à l’officier français passé aux Pays-Bas, ce sera Eugène Jacquet : riche négociant en vin lillois, il est socialiste, franc-maçon, secrétaire de la Fédération du Nord de la Ligue des Droits de l’Homme. Sa mission : récolter de l’argent, loger, nourrir les fugitifs et leur permettre de s’évader vers la Hollande, pays neutre, via la Belgique. Eugène Jacquet n’est pas seul ; à ses côtés, 2 Français et un Belge, le passeur. Cette filière d’évasion efficace va prendre le nom de Comité Jacquet.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/guerre-14-18-le-comite-jacquet-840171.html

Publicités