(video) « Parisiens, journalistes … ceux qui voient la guerre de loin… » la rancoeur de Léon Mortreux

Sur FranceTV infos Nord Pas-de-Calais

Dans sa lettre du 29 octobre 1915, le sergent Léon Mortreux s’inquiète pour sa famille à Béthune. Les obus tombent régulièrement sur la ville.

Léon Mortreux est inquiet et plus encore amer. Sa lettre laisse paraître une certaine rancoeur à l’égard de ceux « qui voient la guerre de loin » alors que les soldats et sa famille doivent subir les canonnades.

Toute autre est la situation des Parisiens qui voient la guerre de loin. Les journalistes qui dégoûtent par les histoires qu’ils racontent sur les tranchées, sur la guerre où ils n’iront jamais.

http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/leon-pierre-et-jules-mortreux-une-famille-de-bethune-dans-la-grande-guerre-14-18/2015/10/29/parisiens-journalistes-ceux-qui-voient-la-guerre-de-loin-la-rancoeur-de-leon-mortreux.html

Publicités