462/journal de la grande guerre: 8novembre 1915

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Des soldats de plomb «made in France» pour les étrennes

Le Figaro du 8 novembre 1915 rend hommage à l’industrie du jouet française, et se réjouit du large choix de soldats de plomb proposé aux enfants pour Noël.

«L’industrie française a travaillé ferme cette année pour les petits gaillards des classes 1930 et suivantes, qui, l’an dernier, avaient réclamé pour leurs étrennes “des soldats de Joffre avec artillerie lourde et tranchées”. Il y avait eu, au jour de l’an 1915, pénurie d’effectifs, les fabriques allemandes de soldats de plomb n’ayant pu continuer leur invasion sur notre territoire.

La suite sur http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/11/08/26002-20141108ARTFIG00053-8-novembre-1915-des-soldats-de-plomb-made-in-france-pour-les-etrennes.php

La guerre au jour le jour à travers le Miroir

Lutte d’engins de tranchée particulièrement active en Belgique (Hetsas, Boesinghe).
En Artois, entre Somme et Oise, et en Champagne, de violents combats d’artillerie ont eu lieu, spécialement dans les secteurs de Givenchy, de Beuvraignes et de Tahure.
Une attaque à la grenade tentée par les Allemands contre nos positions à l’est de la butte de Mesnil a été repoussée.
Une de nos mines à détruit, à la cote 235, en Argonne, une sape allemande dans laquelle l’ennemi était en plein travail.
Combats dans les Vosges, à la Chapelotte. Tir très efficace de notre artillerie.
Des taubes ont jeté huit bombes sur la région de Dunkerque. Un enfant a été blessé.
Sur le front de Macédoine et de Bulgarie nous avons progressé du côté de Rabrovo puis consolidé nos positions. De nouvelles attaques ont été repoussées à Krivolak.
Les Russes ont capturé 8500 Austro-Allemands en Galicie (Strypa) et 700 autres en Volhynie.
Le roi Constantin de Grèce a constitué son cabinet. Le nouveau président du Conseil, M. Skouloudis, groupe autour de lui les anciens collègues de M. Zaïmis. Le roi renonce à dissoudre la Chambre, pourvu que M. Skouloudis y trouve une majorité.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/novembre15.html

La bataille  de la Cerna (5-15 novembre 1915)

D’après « La Grande guerre du XXe siècle » – Novembre 1916

La Cerna, un des plus larges fleuves de la Macédoine, après avoir pris naissance dans le massif de la Prostranjska, et s’être orientée d’abord du Nord au Sud-Est, passant dans la région de Monastir, décrit ensuite une vaste courbe et, à partir de Dobroveni, remonte vers le Nord pour venir se jeter, entre Gradsko et Musanci, dans te Vardar, qui suit, à ce moment-là, pendant quelques kilomètres, un cours Ouest-Est, pour reprendre à Krivolack sa direction Nord-Sud vers le golfe de Salonique.

Ces deux fleuves, dont les lits sont, pendant un temps, presque parallèles, forment ainsi, entre Vozarci, Palikura, Krivolack, Strumica-station, une vaste presqu’île que nos troupes ont occupée dans la deuxième quinzaine d’octobre, et dont, en vue des offensives futures que pourraient décider les gouvernements de l’Entente, elles avaient organisé les débouchés dans les directions de Prilep, de Velès, d’Istip et de Strumica bulgare.

Large de quatre-vingts mètres environ, et même de cent mètres par endroits, la Cerna roule en torrent une eau boueuse entre des rives de galets.

http://aufildesmotsetdelhistoire.unblog.fr/2013/11/17/le-5-novembre-1915-–-la-bataille-de-la-cerna/

Le 15 France IV converti en navire-hôpital

ob_16a85d_paquebot-france-cp20

Le 8 novembre 1915, une convention est signée par laquelle la Marine prend possession du navire qui est renommé le 15 « France IV ». Il est converti en navire-hôpital, avec une capacité de 2500 lits.

http://www.paquebots.net/2015/01/paquebot-france-de-1912-versailles-sur-les-mers.html

La carte postale du jour

8 11 1915

 

Publicités