464/journal de la grande guerre: 10 novembre 1915

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à  ce jour

La guerre au jour le jour à travers Le Miroir

Fusillade continue dans la région de Loos. Combats de patrouille à nos avantages en Artois.
Actions d’artillerie sur le plateau de Nouvron, où nous avons effectué des concentrations de feux très efficaces sur les organisations ennemies.
Violent bombardement ennemi dans le secteur de Beuvraignes et en Champagne dans la région du Trapèze. Notre artillerie riposte énergiquement.
Dans les Vosges, au sud de Lusse, nos canons de tranchées démolissent un blockhaus et des abris ennemis.
La prise du col de Lana par les Italiens leur ouvre un large débouché sur le Trentin. Ils ont encore enlevé une cime importante près de ce col.
Les Allemands reconnaissent que leur offensive dans la région de Pinsk, en Russie, a totalement échoué.
Les Autrichiens prétendent passer de l’Herzégovine en Montenegro avec trois corps d’armée.
Les sous-marins allemands, en Méditerranée, ont coulé un transport japonais, un transport britannique, un vapeur français et un vapeur italien.
M. Krivocheine, ministre russe de l’agriculture, et qui semblait désigné pour la présidence du Conseil, a remis sa démission.
Les alliés ont décidé de faire une avance de 40 millions à la Grèce. M. Skouloudis leur a renouvelé l’assurance de sa neutralité bienveillante.
Le lord-maire s’est installé à Londres avec le cérémonial traditionnel. Au banquet du Guidhall, d’importants discours ont été prononcés par M. Asquith, le premier ministre, et par notre ambassadeur M. Paul Cambon.
Le gouvernement français a décidé d’ouvrir un emprunt à 5% et de taxer les bénéfices de guerre.

 

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/novembre15.html

Quatrième bataille de l’Isonzo

Entrée dans la Première Guerre mondiale pour reprendre la ville de Trieste à l’Empire d’Autriche-Hongrie, l’Italie a déjà essuyé trois échecs sur ce front et n’arrive pas à franchir la rivière Isonzo. Malgré des troupes deux fois moins nombreuses et des bombardements nourris, les Austro-Hongrois tiennent bon et défendent leur ligne. L’armée italienne ne passe toujours pas. Les combats durent plus de trois semaines et entraînent de lourdes pertes, notamment du côté italien.

http://www.linternaute.com/histoire/jour/evenement/10/11/1/a/59681/quatrieme_bataille_de_l_isonzo.shtml

(Aviation) Louis Debest à l’honneur

Capture d’écran 2015-11-02 à 17.36.43
Photo prise à Montgobert dans l’Aisne en 1915 lors du baptême d’un Blériot

Il est promu adjudant le 10 novembre 1915, jour où il est affecté à Hautefontaine dans l’Oise, à l’escadrille C-10.

http://www.premiere-guerre-mondiale-1914-1918.com/image/uploader/kfm/poilus-aviateurs/DEBEST-Louis.pdf

La carte postale du jour

3HUMOUR

Publicités