471/journal du17 novembre 1915: 1er saut en parachute de l’histoire militaire française

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

 17 novembre 1915: le 1er saut en parachute de l’histoire militaire française

6_cons10
Le parachutisme durant la Première Guerre Mondiale
Au début de la Première Guerre mondiale, l’aérostation française est très limitée. Les ballons sphériques sont peu performants et les treuils à vapeur lents et poussifs. En quelques mois le retard est rattrapé au cours de l’année 1915. De nouveaux matériaux sont mis au point et on commence à songer à l’utilisation du parachute.
En effet, lors de l’offensive d’automne en Champagne du général Joffre, l’aérostation perd plusieurs ballons. Le commandement demande alors au centre de Chalais-Meudon de trouver une parade. On pense tout de suite à armer la nacelle mais deux officiers de l’aérostation, le lieutenant Jumesch, et le capitaine Letourneur, proposent d’utiliser le parachute
Jumesch, ancien pilote de dirigeable confectionne alors rapidement un parachute qu’il teste à l’aide de charges de 80 kg.
Puis son prototype est essayé par Constant Duclos, un fusilier marin qui effectue le 17 novembre 1915 le premier saut en parachute de l’histoire militaire française.
En décembre 1915, le parachute est homologué ; la construction en série est alors entamée.
Duclos est ensuite envoyé en zone armée afin de convaincre les aérostiers d’utiliser ce nouvel outil. Il effectuera alors vingt-trois descentes en parachute, établissant ainsi le record du plus grand nombre de sauts de la Première Guerre mondiale.

http://www.chemin-de-memoire-parachutistes.org/t15238-un-fusilier-marin-qui-effectue-le-17-novembre-1915-le-1er-saut-en-parachute-de-l-histoire-militaire-francaise

Les obsèques des victimes de la rue Tolbiac

Capture d’écran 2015-11-04 à 10.28.30

Guerre 1914-1918. « Les obsèques de victimes de la rue de Tolbiac ». Célébration des obsèques des victimes non reconnues de l’explosion de la rue de Tolbiac, auxquelles les honneurs militaires ont été rendus. La sortie de Notre-Dame. Paris (IVe arr.), 17 novembre 1915. Photographie parue dans le journal « Excelsior » du jeudi 18 novembre 1915.

© Wackernie / Excelsior – L’Equipe / Roger-Viollet

Sur le site http://www.parisenimages.fr/fr/galerie-collections/70556-15-guerre-1914-1918-

La censure et la presse

“La Censure et les journaux de province”. Article paru dans le Courrier de la Creuse, le 17 novembre 1915.

censure journaux

Publicités