474/journal de la grande guerre: 20 novembre 1915

Carnets du Rémois Paul Hess

Rien à ce jour

La guerre au jour le jour à travers Le Miroir

En Alsace, sur le plateau d’Uffholz, et à l’Hartmannswillerkopf, lutte très vive de l’artillerie et des engins de tranchées, accompagnée de jet de grenades.
Huit avions ennemis ont essayé de survoler Lunéville. Pris en chasse, cinq d’entre eux ont fait demi-tour; les autres ont lancé sur la ville quelques bombes qui ont blessé trois personnes. Les dégâts matériels sont peu importants.
Sur le front belge, les Allemands ont canonné la région de Pervyse. L’artillerie belge a dispersé des travailleurs ennemis. Les avions de nos alliés ont bombardé des cantonnements allemands.
Sur le front d’Orient, le calme a régné sauf dans la région de Stroumitza, où nous avons repoussé les Bulgares en leur infligeant des pertes sensibles.
On annonce qu’une flottille allemande se trouve dans le Sund et une escadre anglaise dans le Cattégat.
M. Denys Cochin a quitté Athènes pour Chalcis et Salonique.
Les Italiens ont encore resserré leur investissement autour de Goritz.
Les Russes ont obtenu des succés près de Mitau et sur le Styr.
L’Amérique se prépare à demander le rappel de l’attaché militaire allemand von Papen.

Début de formation de cerfs-volistes

observateur ballon dirigeable20 novembre 1915, essai de lancement de cerfs-volants pour la formation des cerfs-volistes : le train a tenu l’air durant 1h00,  mais a dû être ramené à cause de la pluie.

http://cerfvolant.militaire.free.fr/page%20suite/accueil/compagnies_cerf_voliste/52/52eme_Cie.html

Hommage à un brave

robichon-289Jean, Joseph ROBICHON
Sous-lieutenant au 289e RI
Né le 13 mars 1870 à Aigré (Charente)
Décédé des suites de ses blessures de guerre le 20 novembre 1915 à Souchez (Pas-de-Calais)

Citation :

Officier de réserve démissionnaire, a demandé et obtenu de reprendre du service, malgré qu’il appartint à une classe non mobilisée. A fait preuve, depuis son arrivée au front, des plus belles qualités militaires. Le 20 novembre 1915, à la suite de l’explosion d’un fourreau de mine, s’est précipité bravement dans l’entonnoir en avant de la tranchée, à quelques mètres de l’ennemi, et y a trouvé une mort glorieuse.

http://www.photoethistoire.eu/blogs/blog1.php/jean-robichon-289e-r-i

(bio) L’officier aviateur armurier met au point des bombes

Capture d’écran 2015-11-05 à 10.47.49

  •  Novembre 1915 : brevet d’un « Lance bombe à commande unique » et le 7 janvier 1916, dépôt d’un brevet à Paris d’une « fléchette oxhydrique ».
  • –  20 novembre 1915 : essais en mer d’une bombe « shrapnel » avec le Capt Jacquet comme pilote.
    http://www.vieillestiges.be/files/memorials/MABBattaille-FR.pdf

LA CARTE POSTALE DU JOUR

891_001

Publicités