483/journal du 29 novembre 1915: Jean Grognet (14 ème Rgt de Hussards) envoyé à Sainte-Ménehould

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Dégel et verglas

La guerre au jour le jour à travers Le Miroir

Canonnade sur l’ensemble du front. A Berry-au-Bac, une forte reconnaissance a été dispersée.
En Belgique, nous avons abattu un taube qui est tombé à la mer près de Westende. Un torpilleur et des canots allemands sont sortis pour le sauver. Un canot a été coulé par les hydravions alliés et par notre artillerie.
Dix avions français ont bombardé les hangars d’Habsheim, à l’est de Mulhouse : les hangars ont pris feu. Nos projectiles ont endommagé un aviatik. Vainement l’ennemi a essayé de nous poursuivre. Nous avons forcé un aviatik à atterrir: un autre a capoté.
Près de Nancy, un avion de chasse français a abattu un avion allemand et contraint un autre à faire demi-tour.
En Macédoine, calme relatif dans notre secteur. Serbes et Bulgares combattent avec acharnement entre Prilep et Monastir. Les Allemands prétendent s’être rendus maîtres de la plaine de Kossovo.
Les Turcs ont essayé en vain de nous faire reculer à Gallipoli en lançant des gaz suffocants.
Les Russes ont progressé près de Mitau, en Courlande.
Les Anglais ont pris des mesures de police contre des agitateurs qui travaillaient les Bédouins de la frontière syrienne.

Comment interpréter les photos aériennes?

La méthodologie mise au point par Pépin et son équipe sert, en outre, de support à la rédaction, dès le 29novembre1915, d’une Note concernant l’interprétation méthodique des photographies aériennes. Cette dernière stipule que la photographie aérienne a pour « but de donner d’une part au commandement les renseignements dont il a besoin pour établir ses ordres d’opérations, d’autre part à la troupe les indications qui lui permettront d’arriver rapidement au but et au prix des pertes les plus faibles ». Désormais les « renseignements seront reportés, au moyen de signes conventionnels, sur des cartes à grande échelle, auxquelles pourront être annexées, le cas échéant, des notes explicatives. Centralisés, coordonnés et exploités aux 2es Bureaux de corps d’armée et d’armée, ces travaux permettront de donner leur vraie valeur aux organisations défensives ennemies et faciliteront au commandement et aux troupes la tâche qui leur incombe » 25. Une rationalisation de la cartographie s’établit sous la forme de « plans directeurs » au 1/20 000 destinés aux artilleurs, au 1/10 000 pour l’infanterie et au 1/5 000 dans le cadre de croquis d’attaque 26. Les appareils sont également spécialisés en fonction des missions à traiter : ceux disposant d’une focale de 26 cm servent pour l’établissement des plans directeurs, ceux de 50 cm pour l’étude de détail et la mise à jour des plans et ceux de 120 cm pour une analyse très fine des dispositifs adverses.

 

http://rha.revues.org/7090

A Mohon (08) des ouvriers font du fil barbelé

29 novembre 1915

A l’usine Lefort de Mohon, comme dans nombre d’usines de la vallée de la Meuse, parait-il, des ouvriers français sont employés à la fabrication des fils de fer barbelés!

Pour en savoir plus sur la vie dans les Ardennes à cette époque

http://www.cenelle.fr/charleville/15-charleville.html

Jean Grognet (14 ème Régiment de Hussards) envoyé à Sainte-Ménehould

Capture d’écran 2015-11-10 à 10.48.07

Lundi 29 novembre 1915 5h.45. Nous partons de Bettancourt, les paquetages sont faits, nous partons parait-il pour les tranchées à 6km de Sainte-Menehould. Je n’ai pas dormi de la nuit et me suis levé à 2h.45 pour le départ du campement. Nous allons partir à 6h.45 direction Charment. Nos chevaux sont sellés et cramponnés à cause du verglas. Je suis surchargé. Adieu Bettancourt. Dimanche 5 décembre 1915 – Braux-St. Rémy Nous sommes à Braux St. Rémy à 6km de Ste Menehould. Le cantonnement n’est pas mal, mais il pleut et nous sommes dans l’eau. Nous prenons les tranchées et pour ma part j’avais mardi prochain avec mon lieutenant, le Lieutenant Thévenet. Il est 8h.50 du soir, je vais me coucher. J’ai reçu une lettre très aimable de Marie Lamblin avec 20 francs.

– See more at: http://www.europeana1914-1918.eu/en/contributions/7803#sthash.ABTVPJWq.dpuf

 

Publicités