Il y a cent ans : Le Poilus-Palace

Sur France 3 Bourgogne par Caroline Jouret

Le Poilus-Palace était une cantine réservée aux soldats permissionnaires qui a été installée à la gare de Dijon à partir du 15 avril 1916. Cet établissement créé par l’Office central de secours aux blessés (un organisme Dijonnais) a été un modèle du genre.

« Il fait froid. une épaisse couche de neige couvre la ville et le train des permissionnaires vient d’arriver. Voici nos hommes, suivons-les au sortir de la gare. Une grande pancarte indicatrice leur montre le chemin de la Cantine; ils n’ont qu’à traverser la cour. plusieurs piétinent pour se réchauffer, d’autres soufflent dans leurs doigts rougis par l’onglée. Soudain devant eux, par une large baie, arrive une bouffée de chaleur; ils pénètrent avec délices dans le vaste hall du réfectoire… »
Ces phrases sont extraites d’un texte intitulé « une oeuvre de guerre à Dijon » paru dans la Revue de Bourgogne 1911-1926.

L’initiative d’un grand patron

mvb3047hC’est un des notables de DIjon, polytechnicien, Lucien Richard, directeur d’une des plus grosses entreprises de Dijon, la biscuiterie Pernot​Président de la Chambre de Commerce, qui trop âgé pour être mobilisé, a voulu dès le début de la guerre, porter secours aux poilus de diverses manières.

Dès le mois d’Août 1914, il fonde l’Office central de Secours aux blessés. Pendant toute la durée du conflit, cet organisme a fourni du matériel médical et des médicaments, mais aussi des vêtements et des denrées alimentaires, pour les poilus, dans tous les hôpitaux publics et privés de DijonLa suite sur : http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/histoires-14-18-il-y-cent-ans-le-poilus-palace-858807.html

Publicités