Une visite pour trouver l’inspiration pour le mémorial français de Wellington

A lire sur le site du Courrier Picard

Un symposium franco-néo-zélandais se tient toute cette semaine à Paris, dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale et, plus précisément, dans la perspective de l’édificaiton d’un monument français, en 2018, au sein du National War Memorial Park de Wellington (Nouvelle-Zélande).

Afin d’établir les critères esthétiques et mémoriels du futur monument, la délégation franco-néo-zélandaise va effectuer plusieurs visites et rencontres dans les sites de mémoire du Pas-de-Calais et de la Somme, avant d’aller à Verdun et de clore la semaine aux Invalides à Paris.

Elle sera notamment dans la Somme ces 9 et 10 décembre, à l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, mais aussi à Thiepval, à la Tour d’Ulster, au mémorial canadien de Beaumont-Hamel (mais, pas, curieusement, au mémorial de l’ANZAC de Villers-Bretonneux, déjà connu, sans doute). Avec aussi un passage par le célèbre bar le « Tommy’s » à Pozières.

La veille, mardi 8 décembre, la délégation a  passé la journée dans l’Artois, visitant notamment le mémorial néo-zélandais de Grévillers, près de Bapaume, le musée de Souchez, le Centre d’histoire Guerre et Paix de Lens, ainsi que l’Anneau de la mémoire et la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette

http://www.courrier-picard.fr/region/centenaire-14-18-une-visite-pour-trouver-l-inspiration-ia201b0n686583

Publicités