500/journal du16 décembre 1915: personne n’écoute le général Joseph Gallieni

Journal du rémois Paul Hess(extraits)

Rien à ce jour

Journal du jeudi 16 décembre dans Le Miroir

Canonnade assez vive en Artois et entre Somme et Oise.
Autour de Saint-Mihiel, nos canons spéciaux ont tiré sur des avions ennemis, forçant l’un d’eux à atterrir dans les lignes allemandes.
Au Ban-de-Sapt, nos batteries ont dispersé une colonne ennemie.
Treize de nos avions ont bombardé le camp d’aviation de Hibsheim, (à l’est de Mulhouse). Nos gros obus ont atteint leur but. Vainement les taubes ont essayé de poursuivre notre escadrille.
Accalmie presque complète sur le front russe.
Dans le secteur macédonien, on ne signale aucun combat. Les Bulgares se sont arrêtés à la frontière hellénique. Les troupes grecques ont presque en totalité évacué Salonique.
La canonnade demeure vive aux Dardanelles. Nous avons contrebattu les batteries ennemies de la côte d’Asie qui bombardaient la plage de Seddul Bahr. La lutte de mines se poursuit aussi.
M. Helfferich, ministre des Finances d’Allemagne a prononcé un discours rempli de contre-vérités pour justifier une demande de crédits de 12 milliards et demi.

L’hygiène dans les tranchéees

Capture d’écran 2015-12-09 à 17.29.52

La suite sur…

 Au 41 ème bataillon de chasseurs

Jeudi 16 décembre 1915.

A 4h, les 1ere et 4éme Cies ainsi que le Peloton de Mitrailleuses quittent leurs cantonnements pour relever dans le sous-secteur La FORAIN les unités du 363éme.

Les Cies du Bataillon reprennent les mêmes emplacements.

Relève faite sans incidents et terminées à 8h30.

Quelques coups de feu pendant la nuit venant des Cocottes sur le blockhaus E2.

10h45, 2 coups de mines dans les lignes ennemies.

17h30 à 23h, les allemands ont exécuté plusieurs feux de salve dans la direction des travailleurs de B5. Nombreuses fusées, notamment sur B18, à 18h, 1h et 3h.

La suite: http://did41bcp.blogspot.fr/2015/11/decembre-1915.html

Personne n’écoute le général Joseph Gallieni

artfichier_772911_5235994_201510245527988Gouverneur de Paris en 1914, il contribue à la victoire de la Marne, avant de devenir un très efficace ministre de la Guerre. Durant son ministère il accomplit malgré la maladie un labeur écrasant. Il a la claire vision du bénéfice que tireraient les Alliés de l’ouverture du front balkanique. Il s’oppose à l’expédition des Dardanelles, mais il n’est pas écouté. Il alerte le grand quartier général, le 16 décembre 1915, des menaces sérieuses qui pèsent sur Verdun et prescrit un renforcement des défenses. Le généralissime n’en tient pas compte et, le 21 février 1916, les Allemands se ruent à l’attaque de la forteresse désarmée.

sur: http://www.rfi.fr/contenu/20100317-le-general-joseph-gallieni-marechal-france-1849-1916

16 décembre 1915 : Le général Gallieni écrit à Joffre pour lui faire part des protestations du colonel Driant et d’autres personnalités qui dénoncent l’état dans lequel se trouvent les défenses de Verdun.

Lettre du fils du tsar Nicolas II

Lettre adressée au tsar Nicolas II, le 16 décembre 1915, Tsarskoïe-Selo.

Cher papa,

A présent, je suis mieux et je me sens mieux. Je me suis levé tard ce matin. Je fais un régime ! Hier soir, tante Ella [Elisabeth Fedorovna, la soeur d’Alexandra] est venue. Pendant qu’ils dînaient, j’ai commencé à tricoter une écharpe en laine de différentes couleurs. Docteur Poliakov est venu ce matin et a farfouillé dans mon nez et mes oreilles, ça se voyait que ce n’était pas les siens ! Dans la matinée, la température dehors était de -26°C. Transmets mes salutations à Golan et Mordvinov ainsi qu’aux autres. C’est tellement dommage que je ne sois pas avec toi !!! Que Dieu te protège. Je t’embrasse.

Ton fils qui t’aime,
Alexei.

http://www.les-derniers-romanov.com/lettres-alexei.php

Ca bouge côté anglais

Le 16 décembre, le général anglais French demande à être relevé de son commandement et se voit remplacer par le général Haig

 

 

Publicités