504/Journal de la guerre: 20 décembre 1905

Carnet du rémois Paul Hess (extraits)

Bombardement vers la rue de la Justice, le Boulingrin et la Place de la République, passage toujours dangereux. Quelques blessés.

Journal du lundi 20 décembre 1915 à travers Le Miroir

L’activité de l’artillerie demeure intense.
En Belgique, les batteries françaises et britanniques ont violemment bombardé les tranchées allemandes d’où partait une émission de gaz suffocants dirigés vers le front anglais. Il n’y a pas eu d’attaque d’infanterie.

Des avions ennemis ont survolé la région de Poperinghe et jeté une dizaine de bombes. Une femme a été tuée. Une femme et deux enfants ont été blessés.
Notre artillerie a dispersé des travailleurs dans le secteur de Thelus, au nord d’Arras. Cette ville a reçu une centaine d’obus ennemis.
Entre Somme et Oise, nos engins de tranchées ont détruit un ouvrage allemand à Dancourt.
Entre Soissons et Reims, notre artillerie a pris à partie les lance-bombes et les batteries de l’ennemi, à l’est de Berry-au-bac.
Notre artillerie lourde a causé de sérieux dommages à Sainte-Marie-à-Py, en Champagne, aux première lignes ennemies.
Canonnade près de Saint-Mihiel.
Sept de nos avions ont bombardé la gare de Metz-Sablons. Un de nos appareils, arrêté par une panne de moteur, a atteri sans incident dans nos lignes, à Dieulouard.
Aucun incident ne s’est produit dans le secteur français de Macédoine.
Le croiseur allemand Bremen et un torpilleur allemand ont été coulés en Baltique.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/decembre15.html

Evacuation des Dardannelles

L’évacuation totale des Dardannelles fut décidée. Elle s’accomplit progressivement du 20 décembre 1915 au 9 janvier 1916. 7594 Australiens et 2431 Néo-Zélandais trouvèrent la mort dans ces différentes batailles. Le 25 avril fut choisi comme jour de commémoration pour tous les Australiens et Néo-Zélandais qui ont donné leur vie dans tous les conflits de l’histoire. C’est l’ANZAC DAY.

http://www.decouvrezmussy.org/rubrique%20actualites/anzacday.htm

Des quelques sottises publiées durant la grande guerre

« Le 12, un soldat allemand s’avançait vers les tranchées, tenant d’une main des cigares et de l’autre une proclamation. On ne lui laissa pas le temps de l’engager des pourparlers. Une balle bien placée mit fin à sa tentative. » Bulletin hebdomadaire officiel, 20 décembre 1915.

http://blog.francetvinfo.fr/deja-vu/2014/12/03/de-quelques-sottises-publiees-pendant-la-grande-guerre.html

La genèse des chars

LA CARTE POSTALE DU JOUR

20 12 1915

 

 

Publicités