515/journal du 31 décembre 1915: les combats des tranchées à Massiges (Marne)

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Au cours de l’après-midi, un appariteur passe dans les bureaux pour inviter, de la part de M.le maire, le personnel à se rendre dans la salle des mariages jusqu’à 16/1/2. A l’heure indiquée, les employés de la mairie, auxquels se sont joints ceux de la sous-préfecture s’y trouvent réunis. Une table chargée de flûtes a été dressée.

M.le Dr Langlet arrive ensuite, suivi de MM EM.Charbonneaux, Gustave Houlon et du secrétaire en chef M.Raïssac, qui annonce que les maisons Werlé et Cie, et Palisse ont gracieusement offert les bouteilles de champagne pour les services de l’hôtel de ville, à l’occasion de la fin de l’année.

M.le maire prend alors la parole pour exprimer l’espoir que l’année 1916 nous apportera la délivrance par la victoire.

Réunion toute simple, de caractère assez grave, mais empreinte surtout d’une grande cordialité.

La journée du 31 décembre 1915 à travers le Miroir

En Artois, notre artillerie a fait sauter un dépôt de munitions (sud-ouest de Beaurain).
Entre Avre et Oise, nos canons de tranchées bombardent les ouvrages ennemis et détruisent un dépôt de munitions près de Beuvraignes.
Entre Oise et Aisne, à Bailly, nous anéantissons des abris de mitrailleuses.
Au nord de Soissons, un tir de notre artillerie réglé par avions, a endommagé une batterie allemande.
Canonnade active dans les Vosges, notamment à l’Hartmansswillerkopf, à Metzeral et au Linge. Un de nos obus a provoqué dans la vallée de la Fecht cinq détonations successives. Une attaque allemande dans la région du Rehfelsen a été aisément repoussée.
Sur le front belge, accalmie.
En Macédoine, nos avions ont bombardé les parcs bulgares de Petrik, près du lac Doiran.
Aux Dardanelles, violente canonnade. Les Turcs visent nos tranchées de Seddul-Bar. Un cuirassé français a opéré contre la côte d’Asie. Un avion ennemi a été mis en fuite.
Deux contre-torpilleurs autrichiens ont été détruits dans l’Adriatique par les forces alliées.
Le cabinet anglais a, de nouveau, discuté le problème de la conscription. George V est rentré à Londres.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/decembre15.html

Le  carnet de Georges Baudin

Temps superbe. Remise de décorations à 9h.

Notre chef et sous-chef de Musique ainsi que deux musiciens : Berthier et Lallemand reçoivent la croix de guerre. Ces derniers n’ont absolument rien fait de plus que nous. Mais il faut un début car « il paraît qu’il y en aura pour tout le monde ». Alors acceptons puisqu’il en est ainsi !

Quant au sous-chef, c’est sûrement en récompense des bons roupillons qu’il a fait dans « sa cagna » de Beauséjour ! Si nous avons eu beaucoup de boulot, peu de repos, plusieurs nuits blanches même, de son côté, il en aura passé de très bonnes… C’était sûrement pour nous dédommager.

Merci tout de même. Voyez un peu comment ça se passe !

Après la prise d’armes, défilé puis nous rentrons juste pour manger la soupe. Concert de 15h à 16h.

http://www.georges-baudin.fr/vendredi-31-decembre-1915/

Carnet d’André Glanes

Le 31 décembre 1915, il lance aux Allemands, « en boche », une « Bonne année, vieilles charognes » après qu’un « Gunt Jahr » soit parti des lignes allemandes, et c’est le colonel qui, trouvant la nuit trop calme, fait tirer le 75 et les crapouillots.

http://www.crid1418.org/temoins/2015/06/14/glannes-andre-1894-1916/

Les combats des tranchées à Massiges

Image66

« Nous sommes assis tous deux sur un rouleau de fil de fer qui nous sert de lit et de chaise en même temps. »
(Francis Theurey, 57e RI, écrit de la tranchée le 31 décembre 1915)

http://www.lamaindemassiges.com/combattranche.htm

(Marine: le croiseur HMS Natal HS!)

Le HMS Achilles de la classe Warrior servait à Portsmouth en 1914. Une explosion de canon l’envoya en réparations jusqu’en juin 1916: Il rata donc la bataille. Après cela, il fut affecté à l’Atlantique. Il débusqua le raider Leopard et le coulaen mer du Nord le 16 mars 1917. Il resta à des missions d’escorte jusqu’à l’armistice puis devint un navire-école des soutiers. Le HMS Cochrane était basé à Scapa Flow et combattit au Jutland. Il fut ensuite basé aux Indes Orientales, puis escorta les convois vers Arkhangelski. Il heurta un récif en novembre 1918 et fut ferraillé. Le HMS Natalétait basé à Scapa, et fut modifié à Comarty en 1915. Il subit une explosion accidentelle de cordite fatale le 31 décembre 1915, faisant 505 victimes. Le HMS warrior Servait en Adriatique en 1914. Il barra le passage du Goebenvers Pola. Il défendit le canal de Suez. Il fut ensuite affecté à Gibraltar, au Sierra leone, puis revint dans la Grand Fleet. Il combattit au Jutland et y fut gravement touché. Bien que remorqué par l’Engadine, il chavira et sombra en cours de route.

http://www.naval-encyclopedia.com/premiere_guerre_mondiale/pages/royal_navy/duke_warrior.htm

 

Publicités