537/journal du 22 janvier 1916: Saint Vincent: la vigne et la guerre 1914-1918

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Comme hier…

Saint Vincent: la vigne et la guerre 1914-1918

A nouveau la Champagne va être un champ de batailles, à nouveau ses enfants vont souffrir dans leur chair et dans leurs biens au cours de la guerre de 1914-1918, qui va constituer une menace pour la pérennité du champagne en mettant en danger ses sources et son commerce.

Le 3 septembre 1914, un mois après le début des hostilités, les armées allemandes entrent à Reims. Le 4 septembre, elles sont à Épernay, se dirigeant sur Paris.

Maurice Pol-Roger est alors le maire d’Épernay. Comme l’avait fait Jean-Rémy Moët pendant les guerres de l’Empire, avec une grande détermination il prend en main le sort de ses concitoyens, que la plupart des fonctionnaires, policiers compris, ont abandonnés pour se replier devant l’ennemi. Il fait immédiatement battre monnaie, en gageant sur sa fortune personnelle des billets sur lesquels on peut lire : Ville d’Épernay – Un Franc – 5 septembre 1974 – Le maire Maurice Pol-Roger. Il en est récompensé par la reconnaissance des Sparnaciens, par l’élévation au grade de chevalier puis d’officier de la Légion d’honneur, et par… une blessure reçue dans un duel avec le préfet de la Marne à qui il avait reproché d’avoir abandonné son poste.

Dans la nuit du 4 au 5 septembre, depuis son quartier général de Bar-sur-Aube, le général Joffre, commandant en chef des armées françaises, lance son fameux ordre du jour : L’heure est venue d’avancer coûte que coûte et de se faire tuer sur place plutôt que de reculer. La contre-offensive victorieuse de la bataille de la Marne délivre Épernay le 11 septembre et Reims le 13. Commence alors la guerre de tranchées, dont l’atroce monotonie est interrompue, en Champagne, par deux coûteuses offensives françaises, celle de septembre 1915, à l’est de Reims, et celle du printemps 1917, qui arrache à l’ennemi les positions dominantes du Chemin des Dames et des Monts de Champagne.

http://maisons-champagne.com/fr/encyclopedies/livre-d-or-du-champagne/premiere-partie-histoire-du-champagne/chapitre-5-le-xxe-siecle/article/la-premiere-guerre-mondiale

les femmes de Gironde occupées à la vigne durant la 1ère guerre mondiale

Alors que les hommes étaient engagés sur la ligne de front durant la 1ère guerre mondiale, les femmes restées en Gironde, à l’arrière, étaient obligées de les remplacées notamment à la vigne, et dans bien d’autres domaines: elles constituaient « l’autre front », une exposition à voir aux archives départementales de la Gironde.

http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/2014/11/13/lautre-front-les-femmes-de-gironde-occupees-a-la-vigne-durant-la-1ere-guerre-mondiale.html

Journal du 22 janvier 1916

En Belgique, un tir de notre artillerie sur les tranchées allemandes de la région des Dunes a allumé plusieurs incendies.
En Artois, nous avons fait exploser avec succès une mine au sud de Thélus.
Entre Soissons et Reims, nous avons pris sous notre feu et réduit au silence une batterie ennemie dans la région de Vregny.
Dans les Vosges, au cours d’un bombardement exécuté près du Rehfelsen, nous avons détruit un observatoire allemand.
Partout ailleurs, grande activité des deux artilleries.
Les Belges ont surpris et dispersé une colonne ennemie en marche près de l’Yser.
Les Russes ont remporté un succès en Bukovine, près de Czernovitz et un autre en Perse, entre Ispahan et Hamadan.
L’Allemagne et l’Autriche exercent une nouvelle pression sur la Roumanie pour la déterminer à cesser ses bons rapports avec les puissances de l’Entente.
Guillaume II et le tsar de Bulgarie ont échangé à Nich des congratulations pompeuses et grotesques.
La reine du Monténégro a traversé Rome, elle n’y a fait qu’un très court arrêt avant de repartir pour Lyon.
Les Communes anglaises ont voté le projet qui élève l’effectif de la flotte britannique à 350.000 hommes.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/janvier16.html

Une loi pour définir les biens appartenant à des sujets d’une puissance ennemie

Capture d’écran 2015-12-19 à 10.08.33

https://books.google.fr/books?id=jQp6ThrwM_kC&pg=PA115&lpg=PA115&dq=22+janvier+1916&source=bl&ots=hXTpxg3MM4&sig=59j_A3B17AOnpQjVO2UIoPxSXdk&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwim0OC9yefJAhXE1xoKHQ04A3A4UBDoAQguMAM#v=onepage&q=22%20janvier%201916&f=false

Le bâton du Poilu blessé

blessé-au-bâton-en-1916-289x300Dans la revue « J’ai vu » du 22 janvier 1916, la propagande exaltant l’héroïsme des Poilus allait bon train. Comme dans toute la presse, d’ailleurs. Mais l’héroïsme des combattants était bien réel.

L’auteur du texte accompagnant la photo d’un soldat blessé, assis, tenant un bâton entre ses mains, brode avec lyrisme sur la triste scène :

« TABLEAU DE GUERRE : LE BLESSE
Aux premières minutes du combat de nuit, tandis que, la baïonnette aux dents, il se glissait entre les fils, une balle l’a frappé à la tête. D’abord étourdi, il a roulé sur le sol, puis, seul, farouche, il a bandé tant bien que mal son front déchiré.
Et, s’aidant d’une grosse branche, béquille improvisée, il s’est traîné au hasard du chemin, jusqu’à ce terrier désert. Le masque encore menaçant, calé contre un tonneau, étreignant d’une poigne robuste le bâton qui l’aidait à se traîner et lui servira peut-être à se défendre, il reprend lentement la conscience des choses et se demande, étonné, comment il est encore vivant. »

article rédigé par Laurent Bastard sur http://www.crcb.org/le-baton-du-poilu-blesse-une-bequille-et-une-arme-4/.html

(pour info) première exécution publique de En blanc et en noir de Debussy

Le samedi 22 janvier 1916 retentissait dans les salons de la princesse de Polignac la première exécution publique de En blanc et en noir de Debussy ; Camille Chevillard dirigeait entre autres la Septième de Beethoven avec les concerts Lamoureux-Colonne, prouvant que le nationalisme musical n’encombrait pas encore les esprits ; on repêchait dans le Grand canal de Versailles le corps de Mlle Marthe Jacquin, employée des Postes à Versailles, qui s’était suicidée dans un accès de neurasthénie ; la Première guerre mondiale s’enlisait, ceci expliquant peut-être cela ; tandis qu’à Angers naissait Henri Dutilleux.

http://www.qobuz.com/fr-fr/composer/henri-dutilleux/download-streaming-albums

LA CARTE POSTALE DU JOUR

abcde2 - copie

 

Publicités