Théâtre: « Les Derniers Jours de l’humanité » : la guerre en horreur

Sur le site d’Atlantico

Présentée par la Comédie-Française, la pièce de Karl Kraus, sur la guerre 14-18, constitue une « désacralisation » totale, agressive et loufoque de la guerre.

L’auteur

Karl Kraus (1874-1936), journaliste et écrivain d’une immense culture,révolté permanent, pamphlétaire incandescent, a fait sa carrière à Vienne et, dès 1914, s’est dressé en adversaire virulent de la guerre.

Thème

Pièce écrite entre 1915 et 1917, « Les Derniers Jours de l’humanité » devait durer 24 heures. Elle associe tous les genres et mêle tous les lieux. Elle ne s’appuie, pour l’essentiel, selon Karl Kraus, que sur des propos réellement lus ou entendus.

Quatre personnages – l’optimiste, le râleur, l’abonné et le patriote – permettent, par leurs dialogues, de structurer scéniquement cette évocation de l’horreur de la première guerre mondiale, la dénonciation de la barbarie des hommes de pouvoir et de la bêtise des peuples qui les ont suivis.

Il s’agit ici d’une adaptation de David Lescot qui a choisi dans cette oeuvre tentaculaire, de plusieurs milliers de pages, de quoi monter ce spectacle cent ans après le premier conflit mondial. Conflit qui occupe une place essentielle dans son cursus universitaire et dans son oeuvre d’écrivain, de dramaturge et de metteur en scène.

Pour faire passer le caractère désespéré du texte, David Lescot a joué à fond la carte d’un traitement de type café-concert, avec une forte part de loufoquerie.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/derniers-jours-humanite-guerre-en-horreur-comedie-francaise-karl-kraus-culture-tops-sibylle-darblay-jacques-paugam-2573024.html#ULAwLlOgTFroXFzW.99
 http://www.atlantico.fr/decryptage/derniers-jours-humanite-guerre-en-horreur-comedie-francaise-karl-kraus-culture-tops-sibylle-darblay-jacques-paugam-2573024.html#ULAwLlOgTFroXFzW.99

Publicités