Quand les Américains sont venus au secours des blessés de Verdun

Sur France 24 par Stéphanie Trouillard

Durant 10 mois, en 1916, la bataille de Verdun opposa les poilus aux soldats du Kaiser. Des Américains participèrent à cet affrontement au volant de leurs ambulances en assurant l'évacuation des blessés. "Une vingtaine d’obus tombèrent autour de nous. C’était le bombardement le plus important auquel j’avais jamais assisté. J’étais content que mon esprit soit occupé pour ne pas trop y penser. Deux hommes qui se trouvaient à un peu moins de 100 mètres furent décapités et plusieurs chevaux trouvèrent la mort. Je pouvais sentir que nous allions vivre une période mouvementée". L'auteur de ces mots n'est pas un soldat français mais un Américain, William Yorke Stevenson, venu secourir les poilus sur le front de Verdun en 1916*.
LES ARCHIVES PHOTOGRAPHIQUES DE L’AMERICAN FIELD SERVICE SUR LA BATAILLE DE VERDUN

Durant 10 mois, en 1916, la bataille de Verdun opposa les poilus aux soldats du Kaiser. Des Américains participèrent à cet affrontement au volant de leurs ambulances en assurant l’évacuation des blessés.

« Une vingtaine d’obus tombèrent autour de nous. C’était le bombardement le plus important auquel j’avais jamais assisté. J’étais content que mon esprit soit occupé pour ne pas trop y penser. Deux hommes qui se trouvaient à un peu moins de 100 mètres furent décapités et plusieurs chevaux trouvèrent la mort. Je pouvais sentir que nous allions vivre une période mouvementée ». L’auteur de ces mots n’est pas un soldat français mais un Américain, William Yorke Stevenson, venu secourir les poilus sur le front de Verdun en 1916*.

 

Publicités