572/journal du 25 février 1916: Verdun: arrivée du maréchal Pétain

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Journal du samedi 26 février 1916 à travers Le Miroir

En Champagne, nous avons attaqué et enlevé un saillant ennemi au sud de Sainte-Marie-à-Py. Nous avons fait 300 prisonniers, dont 16 sous-officiers et 5 officiers.
En Argonne, à l’est de Vauquois, nous avons exécuté des tirs sur les ouvrages ennemis de la région de Cheppy et aussi au nord de la Harazée. Activité intermittente de l’artillerie entre Malancourt et la rive gauche de la Meuse.
Au nord de Verdun, après nous être établis sur une ligne de résistance organisée en arrière de Beaumont, sur les hauteurs à l’est de Champneuville et au sud d’Ornes, nous avons repoussé de violentes attaques allemandes à gros effectifs sur la côte du Poivre et sur le bois de la Vauche. A l’ouest de la Meuse, canonnade, mais aucune action d’infanterie.
Dans les Vosges, duel d’artillerie dans la vallée de la Fecht.
Le président Wilson combat les menées progermaines qui s’exercent dans les deux Chambres du Congrès de Washington. Il déclare qu’il mettra l’honneur au dessus de la paix.
Les Russes ont obtenu un succés important en Perse, refoulant les Turcs vers Kermanchah, catitale du Kurdistan.
Dans partie nord du secteur oriental, ils ont progressé contre les Allemands près de Dvinsk et de Tchartorysk.
Un journal allemand avoue que les pertes turques furent énormes à Erzeroum.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/fevrier16.html

Naufrage du croiseur « le Provence »

La Provence est transformée en croiseur auxiliaire sous le nom de Provence II – Le 26 février 1916 il fait route à destination de Salonique avec à son bord 2450 personnes (dont le 3e R.I.C. et le 372e R.I.). Au large du Cap de Matapan (Grèce) le bâtiment est touchée par une torpille du U Boot 35, un sous-marin allemand aux ordres du Commandant Lothar von Arnauld de la Périère, et coule dans les minutes qui suivent emportant plus de 1100 victimes.

https://cgma.wordpress.com/2014/01/06/provence-ii/

Verdun: arrivée du maréchal Pétain

Arrivée du général Pétain, qui installe le Quartier Général de la 2ème armée à Souilly et prend la direction des opérations.

«L’État-major de la deuxième armée, arrivée dans la matinée du 26, se mettait tout de suite au travail pour diffuser mes premières instructions. Celle-ci définissait d’abord « la position de résistance » unique, la position à défendre avec tous nos moyens, position qui serait marquée, sur la rive droite par les lignes mêmes que nous tenions à ce moment et qui ne laissait pas assez de champs libres pour permettre le moindre recul. Ces lignes étaient constituées : face au nord, par les avancées de Thiaumont et de Souville,  en se tenant aussi près que possible de la masse du Fort de Douaumont : face à l’Est, par la ligne même des Forts de Vaux, Tavannes, Moulainville et la crête des Côtes-De-Meuse dominant la Woëvre. Sur  la rive gauche, elle passerait par Cumières, le Mort-Homme, la côte 304 et Avocourt. La Meuse, entre Cumières et Charny,  formerait ligne de défense et liaisons entre les deux rives. La mission de l’armée, fixée par l’ordre d’opération numéro un, était la suivante : enrayer à tout prix les attaques de Lenny et reprendre immédiatement toute parcelle de terrain enlevé par lui. Cette formule rigoureuse imposée à chacun la volonté de défendre, ferme, la ligne assignée. »

http://www.france2.fr/emissions/apocalypse-verdun/chronologie-temoignages_457706

(Aviation) le Nieuport de Navarre au-dessus de Verdun

 

navarreavion

Cette photo, signée par l’aviateur Navarre, a été prise dans la région de Verdun par un autre pilote aérien, à bord de son appareil, le 26 février. Ce jour là, le jeune héros, que l’on voit partant en chasse, abattit son quatrième et son cinquième avion ennemi. L’appareil est un monoplace Nieuport (Le MIROIR – N°127 dimanche 30 avril 1916)

http://verdun-1916.chez-alice.fr/frameg/sentinelle.html

PHOTO ALLEMANDE DU JOUR

26 02 1916

 

Publicités