580/journal du 5 mars 1916: Verdun: Pétain prend les choses en mains

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Journal du dimanche 5 mars à travers Le Miroir

En Artois, une attaque de l’ennemi (Neuville à la Folie), a été repoussée.
En Argonne, nous canonnons (sud-est de Vauquois) les organisations allemandes. Autour de Verdun, canonnade violente sur la rive gauche de la Meuse (cote 304 et côte de l’Oie).
Sur la rive droite, l’ennemi, après avoir dirigé un bombardement intense à l’est de la côte du Poivre, a lancé une attaque que nos feux ont arrêtée. On continue à se disputer le village de Douaumont où tantôt les uns et tantôt les autres reprennent pied.
Canonnade en Woëvre.
En Lorraine (étangs de Thiaville), nous enlevons plusieurs éléments de tranchée, après une préparation d’artillerie.
Les Russes se sont emparés de Bitlis, en Arménie (entre Erzeroum et Diarbékir).
Le sénat américain, par 68 voix contre 14, a repoussé les motions progermaines relatives aux navires armés, que le président Wilson avait combattues.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mars16.html

Verdun: Pétain prend les choses en mains !

Pétain poursuit son travail en reconstituant les divisions et les brigades et en formant des  » groupements de commandement « . Il entreprend les démarches permettant le réarmement des forts des 2 rives, crée des places d’armes, des dépôts, des cantonnements et trace de nouvelles voies d’accès.

De plus, il s’attaque avec ardeur et ténacité à la question  » artillerie « . Il veut que le nombre des batteries sur le front de Verdun décuple et ne cesse de demander plus de canons au Q.G. de Chantilly. Il éduque également ses généraux sur sa vision de l’artillerie, afin qu’ils emplois leurs canons beaucoup plus, dans de meilleurs condition et avec beaucoup plus d’efficacité.

http://www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/histo-verdun-detaille2.htm

(Marine) Joseph Cariou, unique survivant du croiseur Amiral Charner

joseph-cariou-unique-survivant-du-croiseur-amiral-charner

Cela fait100 ans  que s’est déroulée l’histoire peu ordinaire de Joseph Cariou, un marin de Clohars-Carnoët. Le 5 mars 1916, l’unique survivant du croiseur Amiral Charner, torpillé en Méditerranée le 8 février, arrive à Toulon. « Hercule » de plus d’1,90 m aux larges épaules, Joseph Cariou est né à Quimperlé. Sur un radeau, sans vivres pendant cinq jours, ce trentenaire a vu partir à la mer un à un, ses camarades gagnés par la folie. Il a lutté de toutes ses forces pour résister à la contagion, tout seul pendant les deux derniers jours et les trois dernières nuits.

http://www.ouest-france.fr/bretagne/clohars-carnoet-29360/joseph-cariou-unique-survivant-du-croiseur-amiral-charner-3189887

Ecrivain mort à la guerre

André Dupont  – 1884 – Tué le 5 mars 1916 à Douaumont (Verdun)

http://data.bnf.fr/12131795/andre_dupont/http://data.bnf.fr/12131795/andre_dupont/

Représentation au profit des soldats

image318181C’est une photo des artistes du Cours d’Adultes de Jeunes Filles qui ont donné une représentation le dimanche 5 mars 1916 au profit de nos soldats qui fait la couverture de cet Écho. Il s’ensuit le compte-rendu très détaillé, et sur 5 pages, de cette représentation très patriotique dans la salle Jeanne-d’Arc. La vente des billets de tombola a rapporté 300 Frs et ces demoiselles ont remis au comité des vêtements qu’elles ont confectionnés…

http://www.barbentane.net

 

Publicités