588/Journal de la grande guerre: 13 mars 1916

Journal du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Journal du lundi 13 mars 1916 à travers Le Miroir

Au sud de la Somme, nous exécutons des tirs de destruction sur les ouvrages ennemis en face de Maucourt, et entre l’Oise et l’Aisne, sur les organisations de Nouvron, Au nord de l’Aisne, vive lutte d’artillerie au sud de la Vî1le-au-Bois (région du bois des Buttes).
En Argonne, nous démolissons des observatoires ennemis au bois de Cheppy. A la gauche de la Meuse, bombardement de la région de Béthincourt. A la droite, une attaque allemande à la grenade, près du bois Carré (côte du Poivre), a été repoussée facilement. Notre artillerie lourde a pris sous son feu des rassemblements ennemis dans le ravin au nord de la côte du Poivre et les batteries allemandes à l’ouest de Loouvemont. En Woëvre, nous avons perdu une petite tranchée au nord d’Eix. Rencontres de patrouilles en Lorraine (Arracourt). Le sous-lieutenant Guynemer a abattu son huitième avion près de Thiescourt. Un autre avion a été descendu près de Dombasle, en Argonne. Il se produit un réveil de l’action sur le front italien de l’Isonzo.
La flotte russe a procédé à un nouveau bombardement de Varna.
Le chancelier allemand a réuni les chefs de groupes du Reichstag.

Responsable du complot contre François Ferdinand, Dimitrievitch, Draguion fusillé

Chef de « la main noire »,  le colonel Dimitrievitch, Draguion, responsable du complot contre François Ferdinand est fusillé.

Un décret pour fixer la solde des militaires indigènes de l’Indo-Chine

Décret du 13 mars 1916 fixant la solde des militaires indigènes de l’Indo-Chine servant à l’extérieur de leur groupe, ainsi que celle des militaires indigènes de l’Afrique équatoriale française, de la côte française des Somalis, de la Nouvelle-Calédonie et des Etablissements français de l’Océanie (Arrêté de promulgation du 12 mai 1916)

LA CARTE ALLEMANDE DU JOUR

img813

 

Publicités