605/journal de la grande guerre: 30 mars 1916

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Nouvelles lues dans le Courrier

Une saisie

M.le commissaire de police du 1er canton s’est présenté hier à huit heures et demie dans nos bureaux, pour se faire délivrer, sans bourse délier, les numéros du Courrier de ce jour. Un certain nombre de nos porteuses ont été également prier de céder gratuitement les exemplaires qu’elles n’avaient pas encore vendus.

Au total, une trentaine de numéros ont été saisis. Nous ignorons le genre de mort qui leur est réservé.

La visite des grands chefs alliés

Hier, dans l’après-midi, le général Cadorna, généralissime de l’armée italienne et le général Joffre, généralissime de l’armée française, sont venus visiter Reims. Ils étaient accompagnés par le général commandant la 2 ème armée?

Les hauts personnages militaires se sont rendus à la cathédrale, à l’intérieur de laquelle ils sont rentrés. On les a conduits ensuite à l’archevêché dont ils ont parcouru les ruines.

Journal du jeudi 30 mars 1916 à travers le Miroir

En Argonne, nous avons bombardé les organisations allemandes au nord de la Haute-Chevauchée les lisières sud du bois de Cheppy. Un combat à la grenade nous a permis de progresser notablement dans les boyaux ennemis au nord d’Avocourt et de faire des prisonniers. Après une intense préparation d’artillerie, nos troupes ont enlevé la corne sud-est du bois d’Avocourt; elles ont pris 3oo mètres environ de ce bois en profondeur, ainsi que l’ouvrage réduit d’Avocourt. Toutes les contre-attaques déclanchées par l’ennemi ont échoué, en lui laissant de fortes pertes. Nous avons capturé des prisonniers. Au cours d’une attaque à gros effectifs dirigée sur le village de Malancourt, les Allemands ont pris pied dans un ouvrage avancé et dans deux maisons du village. Leurs tentatives pour pousser plus loin ont été enrayées par nos feux. Le bombardement a d’ailleurs continué sur tout le front d’Avocourt à Béthincourt.

Dans les Vosges, nous canonnons les organisations allemandes de Stosswihr et de Munster.

Les Allemands ont attaqué vainement nos lignes de Macédoine. Six avions qu’ils ont dépêchés au-dessus de Salonique, ont fait dans cette ville une vingtaine de victimes.

Les Grecs manifestent leur indignation. Les ministres italiens ont quitté Paris.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mars16.html

(Marine) Portugal, devenu navire-hôpital russe, est torpillé par le sous-marin allemand U33

Messageries_Maritimes PortugalAu mouillage à Batoum (mer Noire), le 30 mars 1916, il est torpillé par le sous-marin allemand U33. Coupé en deux, il coule en deux minutes. Sur les 273 personnes à bord, il y aura 115 victimes – dont de nombreuses infirmières russes – parmi lesquelles 19 Français sur les 45 restés à bord.

http://maitres-du-vent.blogspot.fr/2013/03/30-mars-1916-portugal-devenu-navire.html

Parution de La baïonnette

Capture d’écran 2016-03-01 à 17.29.38

http://labaionnette.free.fr/1916/b039.htm

 

Publicités