649/Journal de la grande guerre: 13 mai 1916

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Journal du samedi 13 mai 1916 à travers Le Miroir

Sur la rive gauche de la Meuse, des combats partiels nous ont permis d’élargir sensiblement nos positions au sud-est d’Hautcourt.
Au Mort-Homme, les Allemands ont tenté vainement de nous déloger des positions conquises par nous le 10 mai sur les pentes ouest. Deux attaques successives ont été repoussées par nos feux.
Sur la rive droite, bombardememt violent de nos premières et de nos deuxièmes lignes entre le bois d’Haudromont et Vaux. Une attaque allemande dirigée contre nos tranchées au sud-est du fort de Douaumont, a été complètement repoussée.
Sur le front belge, les Allemands, après un violent bombardement des environs de Dixmude, ont tenté d’occuper un élément de tranchée au bord de l’Yser. Ils ont été deux fois repoussés. L’artillerie belge a bouleversé les retranchements ennemis.
Les Russes ont repoussé une tentative d’offensive turque dans la direction d’Erzindjan. Ils ont progressé le long de la côte de la mer Noire.
Les Italiens ont obtenu un succés dans le bassin de Plezzo, au nord de Gorizia. Ils ont fait 123 prisonniers.
Le Reichstag a refusé la mise en liberté de M. Liebknecht.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mai16.html

(Aviation) Guyemer à l’honneur

Capture d’écran 2016-04-07 à 17.39.07

Le 13 mai 1916, alors qu’il venait d’être blessé à Verdun, Guyemer  est choisi pour être le premier porte drapeau de « l’Aviation militaire » devant le front des troupes. Ce premier drapeau de « l’Aviation militaire » constitue la plus formidable des reconnaissances pour les Aviateurs que nous sommes.

Le 13 mai 1916, sur la base aérienne de Dijon, le jeune Sous-lieutenant Georges Guynemer recevait le premier drapeau de l’Aviation Militaire devant le font des troupes des mains du Lieutenant Colonel Girod, Inspecteur des écoles d’aviation et Délégué du Ministre de la Guerre.
        Georges Guynemer accumulait victoires, faits d’armes et dépassement de soi. Cité sept fois à l’ordre de l’Armée, il était déjà Chevalier de la Légion d’Honneur et médaillé militaire

http://www.histavia21.net/Ba102/LIEUX-HISTOIRE/BA-102/1932_Monument_Guynemer.htm

Gabriel Histe de Saint-Brice sauvé par son carnet

9318505961

Gabriel a été blessé le 13 mai 1916 par un obus qui l’a blessé à la fesse (mais un éclat a été arrêté par le carnet qu’il rangeait près de son coeur).

https://pierrickauger.wordpress.com/2013/01/07/un-carnet-de-poilus/

LA PHOTO ALLEMANDE DU JOUR

(2)13 mai 1916
PHOTO JEAN-HUGUES CRÉTIN, DE REIMS

 

Publicités