(vidéo) Amiens, l’invention du camouflage moderne

Sur France 3 Picardie

En 1915, est créé à Amiens le premier atelier de camouflage. Un livre retrace cette aventure militaire et artistique tandis que la ville d’Amiens a décidé de faire du camouflage le fil rouge de la célébration du centenaire de la première guerre mondiale.

 

Guerre 14: Amiens, l’invention du camouflage moderne

En 1915, est créé à Amiens le premier atelier de camouflage. Un livre retrace cette aventure militaire et artistique tandis que la ville d’Amiens a décidé de faire du camouflage le fil rouge de la célébration du centenaire de la première guerre mondiale

arbre_haute_def.-iloveimg-compressed_1Dès 1914, l’irruption de l’aviation bouleverse les règles de l’observation militaire. Du ciel, on distingue désormais aisément les positions ennemies. Il faut donc cacher les batteries de tirs.Comment faire? Se camoufler. C’est autour du décorateur et artiste Lucien Victor Guirand de Scévola que s’organise la première section du genre. Un atelier va voir le jour en 1915 à Amiens à l’emplacement de l’ancienne halle au blé.

Des centaines d’ouvriers
Le site de la halle au blé qui abrite à l’époque la salle des fêtes d’Amiens est parfaitement adaptée à cette activité. Le batîment est composé d’une grande cour intérieure et d’une vaste verrière dont la hauteur permet la manipulation d’objets de grandes dimensions. Un premier arbre factice sort de cet atelier et sera « planté » à Lihons-en-Santerre (80) le 16 mai 1915.

Publicités