624/journal du 18 avril 1916: création de l’escadrille 124 (Lafayette)

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

L’industriel belge Dieudonné Lambrecht fusillé

A l’origine de la fondation  « la dame blanche » , réseau de renseignement au profit des pays de la Triple Entente à la fin de l’année 1914, on retrouve un industriel belge nommé Dieudonné Lambrecht. Arrêté le 25 février 1916, il fut fusillé le 18 avril 1916 sur le site de la Chartreuse par les Allemands.

Walthère DewéA sa condamnation à mort, le réseau fut repris par son cousin Walthère Dewé. Aidé par son ami Herman Chauvin, il assure la relève et fonde « La Dame Blanche ». Jusqu’à la fin des hostilités, ce service de renseignement belge travailla en étroite collaboration avec la section du Secret Intelligence, un service secret britannique opérant aux Pays-Bas. Ingénieur à la Régie des Téléphones et Télégraphes, il organisa et structura le réseau grâce à plus de 1.000 agents répartis sur tout le territoire belge. La surveillance des voies ferrées en Belgique et l’installation de postes d’observations proches du front permirent une avancée considérable pour les Alliés.

http://www.verdun-meuse.fr/index.php?qs=fr/grande-guerre/site-du-mois—septembre-2012—stele-des-fus

Coup d’oeil sur le fonds photographique Jacques Tournadour d’Albay , médecin militaire et photographe dans la Grande Guerre

Capture d’écran 2016-03-17 à 09.57.42

Etat du fonds photographique Jacques Tournadour d’Albay avant traitement archivistique

On distingue à droite un emballage de papier photographique Velox, qui pouvait être développé sous lumière artificielle. Jacques Tournadour d’Albay l’expérimente à compter du 18 avril 1916.

http://horizon14-18.eu/wa_files/2012_dossier_tournadour_d_Albay.pdf

(Aviation) création de l’escadrille 124 (Lafayette)

Thenault

C’est le 18 Avril 1916, que fût créée à LUXEUIL, une escadrille regroupant les pilotes Américains volontaires,pour combattre à nos côtés et dispersés jusqu’ici, dans les différentes escadrilles Françaises.

Cette Unité prit le nom tout d’abord »d’escadrille 124″.

Si les pilotes étaient Américains, le Commandant de l’Unité, le capitaine THENAULT, ainsi que les mécaniciens avions et les avions eux-mêmes étaient Français.

Engagée d’abord en Alsace, l’escadrille obtient sa première victoire le 18 mai 1916.

Elle participe ensuite à la bataille de VERDUN, puis combattit dans la Somme.

Rapidement se posa le problème de la dénomination de cette escadrille.

L’appellation « escadrille américaine » couramment utilisée n’était pas trés « diplomatique », les U.S.A., n’étant pas encore en guerre contre l’Allemagne.

Finalement, en décembre 1916, était officiellement retenu le nom d’Escadrille « LA FAYETTE », dont l’insigne serait la célèbre « tête de Sioux »

Ainsi étaient symbolisées de façon irrévocable à la fois l’Amitié Franco-Américaine!….et l’origine des pilotes de l’Unité

L’Escadrille garda la même structure et le même encadrement français pendant l’année 1917, même après l’entrée des États Unis dans la guerre.

http://www.villeneuve-patriotique.com/sfphp/escadrille_la_fayette.php

http://www.spa124.com/Html_HSTOIRE_SPA124/De%20la%20N124%20aLa%20Fayette.htm

 

Publicités