Sainteny: Il marchera sur les traces de son aïeul, un poilu

A voir sur le site du quotidien Ouest france

Germain Bataille, habitant de Sainteny, prépare depuis 18 mois son périple de 650 km à pied sur les traces de son aïeul, poilu de la Guerre 14-18.

Germain Bataille, de Sainteny, se prépare à marcher sur les traces de son grand-père, Hyppolyte Aubert, poilu . « Le 5 juillet, j’arriverai là où mon grand-père, parti de Cherbourg, est descendu du train, le 8 août 1914, à Attigny, pour la bataille de Charleroi, explique-t-il. De là, je suivrai exactement le parcours des trois bataillons du 25e RI, mon grand-père étant dans le 3e bataillon, 10e compagnie, dont j’ai découvert les bivouacs, cantonnements et combats dans les citations qu’il a obtenues. »

Un périple en 24 étapesCe périple en 24 étapes, il le parcourra à une moyenne de 25 à 30 km de marche par jour

Germain Bataille, habitant de Sainteny, prépare depuis 18 mois son périple de 650 km à pied sur les traces de son aïeul, poilu de la Guerre 14-18.

Germain Bataille, de Sainteny, se prépare à marcher sur les traces de son grand-père, Hyppolyte Aubert, poilu . « Le 5 juillet, j’arriverai là où mon grand-père, parti de Cherbourg, est descendu du train, le 8 août 1914, à Attigny, pour la bataille de Charleroi, explique-t-il. De là, je suivrai exactement le parcours des trois bataillons du 25e RI, mon grand-père étant dans le 3e bataillon, 10e compagnie, dont j’ai découvert les bivouacs, cantonnements et combats dans les citations qu’il a obtenues. »

Un périple en 24 étapesCe périple en 24 étapes, il le parcourra à une moyenne de 25 à 30 km de marche par jour

http://www.ouest-france.fr/normandie/saint-lo-50000/sainteny-il-marchera-sur-les-traces-de-son-aieul-un-poilu-4177093

Publicités