La Guerre de 14-18 fait recette

Sur le site des Echos.fr

Le centenaire de la bataille de la Somme aura lieu le 1 er  juillet en présence de 10.000 invités. Le tourisme de mémoire fait l’objet de toutes les attentions des collectivités.

Sur les bords du Lochnagar Crater, l’immense trou de mine creusé à La Boiselle (Somme) par l’explosion de 30 tonnes d’explosif le 1er juillet 1916, une troupe de collégiens anglais écoute le récit de la bataille racontée par leur professeur d’Histoire. Dans la Somme, comme sur l’ensemble des lieux de mémoire de la première guerre, des Flandres aux Vosges, en passant par la Marne et le Pas-de-Calais, la scène est devenue banale.

Pour l’industrie du tourisme, les commémorations du 100e anniversaire de la Grande Guerre sont d’ores et déjà un succès. En 2014, la fréquentation des sites s’est révélée « exceptionnelle », selon la  mission du Centenaire , le groupement d’intérêt public chargé d’organiser et de valoriser l’ensemble des commémorations. Plus de 11 millions de visites ont été enregistrées, soit une hausse de 43 % par rapport à 2013. En Lorraine, la fréquentation de l’ossuaire de Douaumont a bondi de plus de 70 %, tandis que celle du Mémorial britannique de Thiepval, dans la Somme, progressait de près de 50 %.

Une manne exceptionnelle

Cette tendance s’est confirmée en 2015. En Champagne-Ardenne par exemple, les tour-opérateurs ont noté une augmentation de 83 % de leur programmation. Idem dans la Meuse, où l’activité des sites est supérieure de 30 % par rapport à 2013. Cette progression est majoritairement liée à la clientèle étrangère.

(légende de la photo ci-dessus: La guerre de 14-18 a accéléré le développement de l’aviation. Ici un Nieuport 17. – Harris & Ewing / Library of Congress

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/021864835010-la-guerre-de-14-18-fait-recette-1216201.php?AyDThUMVXzwwsZgO.99

Publicités