637/journal du 1 mai 1916: Nivelle remplace Pétain à Verdun

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Journal du lundi 1 mai 1916

Dans la région au sud de Lassigny, les Allemands, après une vive canonnade, ont dirigé une petite attaque sur nos positions, entre Attiche et le Hamel. Après avoir pris pied dans un élément de tranchée, ils en ont été rejetés par une contre-attaque.
A l’ouest de la Meuse, bombardement du secteur d’Avocourt et de la région d’Esnes. Nous enlevons une tranchée au nord du Mort-Homme, en faisant 53 prisonniers, dont un officier. Nous enlevons également une tranchée an nord de Cumières, en faisant 30 prisonniers.
Activité intermittente d’artillerie sur la rive droite de la Meuse et en Woëvre.
Dans les Vosges, nous repoussons l’ennemi avec pertes pour lui, au bois de Sapt, à la Tête-de-Faux et au sud de Largitzen.
Nous avons abattu un fokker près de Roye et contraint un autre à atterir dans la même région. Deus fokkers ont été abattus, l’un près des Eparges, l’autre au sud de Douaumont. Trois taubes ont été descendus près de Verdun.
Les Allemands, après avoir attaqué le front anglais à l’aide de gaz asphyxiants, ont dû reculer.
Le général Smuts continue la poursuite de l’ennemi en Afrique orientale.
Succès russe dans la région d’Erzindjian, en Asie Mineure.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mai16.html

Karl Liebknecht : appel à manifester le 1er mai 1916

mai1916

[Conclusion du tract]

Ouvriers, camarades, femmes du peuple, ne laissez pas passer ce deuxième Premier Mai de la guerre mondiale sans en faire une manifestation du socialisme international, un acte de protestation contre la boucherie impérialiste !

En ce premier mai, nous tendons notre main fraternelle, par dessus les barrières de toutes les frontières, au peuple de France, de Belgique, de Russie, d’Angleterre, de Serbie, du monde entier. Le premier mai, nous crions à des milliers et des milliers de voix :

Halte au crime infâme du meurtre des peuples ! A bas les responsables – décideurs, provocateurs, profiteurs ! Nos ennemis ne sont pas le peuple français, russe ou anglais, ce sont les hobereaux allemands, les capitalistes allemands et leur comité exécutoire, le gouvernement allemand ! Luttons contre ces ennemis mortels de toute liberté, luttons pour tout ce que représente le bien-être et l’avenir de la cause ouvrière, de l’humanité et de la culture !

Halte à la guerre ! Nous voulons la paix !

Vive le socialisme ! Vive l’Internationale ouvrière !

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

http://j.poitou.free.fr/bln/p-doc/1916.html

Nivelle remplace Pétain à Verdun

Nivelles-001Le grand quartier général français (GQG) décide de changer de tactique à Verdun et pour cela, de commandement. Il a en effet trouvé en Pétain un excellent défenseur mais souhaite désormais quelqu’un de plus offensif pour mener la contre-attaque. C’est ainsi que ce dernier est remplacé par le général Nivelle.

A lire aussi: (OPINION)Pétain l’imposteur

http://www.le-blog-de-roger-colombier.com/2016/02/21-fevrier-1916-la-bataille-de-verdun-et-petain-l-imposteur.html

Explosion de la poudrerie Vandier à La Rochelle: 176 morts

vandier002En 1916, l’usine Vandier & Despret est établie sur les remblais de la Repentie à La Pallice, La Rochelle. Elle est spécialisée dans la fabrication de la mélinite (explosif) et de l’acide picrique (brusquement chauffé, il détone), production 17t par jour, produits particulièrement dangereux destinés aux besoins de l’armée (Nos chers Poilus…!).
Elle explose quelques mois après son installation le 1er mai 1916. Vers 9h du matin, un incendie suivi d’une formidable explosion entendue à 30kms à la ronde. Les 5 entreprises les plus proches sont en partie détruites. Des maisons ouvrières sises avenue Denfert-Rochereau et dans le quartier des sablons sont endommagées. On déplore 176 morts et 138 blessés.
(Extraits de l’excellent site de François del Boca consacré au port de La Pallice)
Un passage de La Charente inférieure cité par l’Echo rochelais du 5 mai 1916 : « Tout le monde fuyait, les maisons étaient démantelées, les vitres avaient craqué de partout, les cloisons étaient démolies. La population comprenant qu’un immense malheur venait de frapper, désertait les maisons, courait la campagne. Les uns gagnaient le bord de la mer, les autres, n’osant s’éloigner, se réfugiaient sur les hauteurs de la Rossignolette ».

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/forum-pages-histoire/Rregiments-Infanterie/explosion-poudrerie-vandier-sujet_8592_1.htm

Création du Populaire

Le Populaire est un journal socialiste français. Le 1 mai 1916, Le Populaire, journal revue hebdomadaire de propagande socialiste et internationaliste est fondé par des socialistes minoritaires (hostiles à la guerre) grâce au soutien de la fédération de la Haute-Vienne, propriétaire depuis 1905 du quotidien Le Populaire du Centre.

LA CARTE POSTALE DU JOUR

img856
PHOTOS JEAN HUGUES CRETIN, DE REIMS

 

 

Publicités