(vidéo) 14-18 : une agence pour les prisonniers

Sur France 3 Franche-Comté par Florence Ciocolella

Le Comité international de la Croix Rouge n’était en 1914 qu’une association philanthropique genevoise de quelques personnes, coordonnant les comités nationaux. Il va prendre avec la première guerre mondiale une tout autre dimension : juridique, humanitaire et diplomatique.

Lorsque la guerre éclate, le droit international humanitaire est naissant. Il existe des conventions, mais aucun texte de droit n’oblige les belligérants en matière de prisonniers de guerre. La Croix-Rouge internationale est rapidement submergée par des milliers de lettres de familles inquiètes. Un temps déconcertée, elle crée dès août 14 l’agence internationale des prisonniers de guerre. Elle s’installe dans le Musée Rath de Genève, et recrute rapidement 1 200 collaborateurs. Ce sont principalement des femmes, dactylographes, mais aussi des traducteurs. Car il faut lire, voire déchiffrer les courriers et répondre aux familles dans toutes les langues européennes. Les membres de l’agence seront jusqu’à 3 000, bénévoles puis salariés.

La suite sur: http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/histoires-14-18-une-agence-pour-les-prisonniers-986582.html

Le Musée International de la Croix Rouge retrace l’histoire de l’institution de manière très moderne et interactive. Il consacre une salle entière de son installation à ces fiches de militaires dactylographiées et rédigées à la main, témoignages émouvants d’une entreprise humanitaire d’envergure inédite.

Publicités