641/journal de la grande guerre: 5mai 1916

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Dans « le Courrier » d’aujourd’hui se trouve ce court renseignement: Au sujet des pommes de terre: M.le procureur de la République a ouvert une information à la première chambre , contre divers négociants et revendeurs de la région, pour accaparement des pommes de terre.

Journal du vendredi 5 mai 1916 à travers Le Miroir

En Belgique, les tirs de notre artillerie ont bouleversé les organisations ennemies de la Grande-Dune et provoqué l’explosion d’un dépôt de munitions.
En Argonne, nous avons canonné les organisations ennemies du bois de Cheppy. Lutte de mines à la Fille-Morte.
Combat à coups de grenade dans le bois d’avocourt.
Nous avons élargi et consolidé nos gains au Mort-Homme. Une petite attaque allemande sur les tranchées récemment conquises par nous a été arrêtée net par nos tirs de barrage.
A l’est de la Meuse et en Woëvre, activité intermittente d’artillerie.
Aux Eparges, nous avons fait sauter une mine dont nous organisons l’entonnoir.
A l’est de Saint-Mihiel, une forte reconnaissance ennemie a été repoussée par nous en forêt d’Apremont.

Un  zeppelin a coulé en mer du Nord sur la côte de Norvège.
On annonce que les Allemands feraient évacuer Metz par la population civile.
M. Liebknecht a été arrêté à Berlin à la suite des manifestations du 1er mai. Etant mobilisé, il est justiciable des conseils de guerre. Le groupe socialiste au Reichstag demande sa libération.
Un de nos avions a abattu un appareil allemand à Douaumont.
Nos troupes occupent, en Grèce, Florina.

https://www.google.fr/search?q=1+mai+1916&biw=1277&bih=609&source=lnms&sa=X&ved=0ahUKEwjZ_PjKmPXLAhUEMhoKHa9IADIQ_AUIBSgA&dpr=1#q=4+mai+1916&start=208

Des aérostiers victimes de la tempête

Le travail de l’observateur est dangereux, non seulement à cause des attaques mais aussi de la météorologie. Le 5 mai 1916, une « tempête » imprévue emporte 24 ballons en Lorraine : sur les 28 observateurs à la dérive, cinq sont tués, deux blessés et neuf capturés. Cette « bourrasque » n’est pas mentionnée sur le BQI relatif à la journée du 5 mai 1916, qui est simplement qualifiée de « ventée ». Elle ne semble pas avoir été prévue. Sur le plan militaire, l’évènement a été lourd de conséquences. Cette tempête a aussi fait l’objet d’un article complet du bimensuel L’Aérophile, daté du 1er au 15 juin 1916 et conservé à la bibliothèque de Météo-France. L’article évoque les aérostiers disparus et indique que compte tenu de la gravité des conséquences, « le service de renseignements météorologiques qui existe déjà sera d’ailleurs étendu et renforcé ».

 

http://www.meteofrance.fr/la-meteo-au-temps-de-la-grande-guerre/la-science-meteo-a-l-epoque/meteo-et-armees/aerostation-dans-la-guerre

Le service santé (enfin) organisé

Le 5 mai 1916, moins de trois mois après le début de l’offensive allemande devant Verdun, naissait au Val-de-Grâce à Paris, le « service » dénommé « Archives et documents de la Guerre » (circ. n° 78-Ci/7 du 5 mai 1916) destiné « à réunir et conserver tous les objets et documents qui, à un titre quelconque, touchent à l’organisation et au fonctionnement du service de santé ».

http://hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com/«-archives-et-documents-de-guerre-»-au-val-de-grace-1916

Lire aussi: http://hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com/«-archives-et-documents-de-guerre-»-au-val-de-grace-1916

Le zeppelin LZ 85 abattu

Capture d’écran 2016-04-05 à 06.24.46Le 5 mai 1916, le Zeppelin LZ 85 est abattu dans les marécages du Vardar. Ses restes sont exposés près de la Tour Blanche, sur le port de Salonique, où il sera largement photographié.

http://www.avions-bateaux.com/uploads/attachment/produit/produit_2366_ef159b1d6d9665850318575cf6e901ab.pdf

Xavier Unterfinger
Un Alsacien dans la tourmente de la
Grande Guerre

argonne le 050516

Carte envoyée le 5 mai 1916 représentant un cimetière en Argonne.

+ à voir plusieurs photos prises en Argonne par ce soldat « allemands »

(photo de tête:

Carte envoyée le 9 septembre 1915 représentant la cloche de l’église de Vauquois en Argonne. Village totalement détruit durant la guerre.

Publicités