655/journal du19 mai 1916: (Aviation)mort de Boillot

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Journal du vendredi 19 mai 1916 à travers Le Miroir

Au nord de l’Aisne, nous avons dispersé un détachement ennemi qui tentait d’aborder une de nos tranchées au sud de Nouvron.
Sur la rive gauche de la Meuse, l’ennemi, après un violent bombardement, a déclanché une forte attaque sur nos positions du bois d’Avocourt et et de la cote 304. Nos tirs de barrage et nos feux de mitrailleuses ont arrêté l’ennemi, qui semble avoir subi des pertes élevées. Violente action d’artillerie dans l’ensemble du secteur.
Bombardement sur la rive droite et spécialement aux Eparges.
Nos avions ont effectué de nombreux bombardements. 15 obus ont été lancés près de Haucourt (10 kilomètres sud de Sedan) sur un dépôt de munitions ; 5 sur la gare de Sedan ; 15 sur un dépôt de munitions près d’Azannes ; 80 sur la gare de Metz-Sablons.
Des taubes ont survolé Lunéville, Epinal et Belfort.
Les Russes ont refoulé une attaque allemande dans la région du lac du Sventen et progressé à l’ouest d’Olyka ; ils ont forcé les Autrichiens à se replier près de Boyanc.
Sur le front italien, cinq attaques autrichiennes ont été brisées avec des pertes énormes dans la vallée de Lagarina (Adige). D’autres ont été arrêtées dans le secteur d’Asiago. Les Italiens ont fait 300 prisonnniers dans le val Sugana.

A propos de l’arme chimique allemande

03d0fb0167bafc839926a4ade9fa720eLe 19 mai 1916 les allemands adoptent un nouveau code pour leurs obus ( K2  – mélande de chlore et d’oxide de carbone , trés toxique )  qui furent marqués d’une croix verte , laquelle

indiquait un contenu trés volatil toxique mais non persistant.

http://httpdupuyblogspotcom.unblog.fr/2016/01/23/larme-chimique-pendant-la-guerre-14-18-suite-1/

(Aviation)mort de Boillot

Image0078 BOILLOT Georges, originaire deValentigney, Doubs, résidant à Paris, sous-lieutenant pilote au 1er Groupe d’aviation, escadrille 65 ; tué dans un combat aérien au-dessus de Verdun, le 19 mai. Son corps fut déposé à l’hôpital de Vadelaincourt. Il venait d’être décoré de la Légion d’Honneur pour un combat héroïque du 31 mars 1916

Boillot-19_05-pilote-LH-300x261

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2014/08/29/Andre-Boillot-du-Doubs-a-la-Touraine-2027032

lire aussi: http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/aviation-1914-1918/georges-boillot-sujet_2550_1.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s