Pour une réhabilitation des six fusillés de Roucy (Aisne)

14 ROUCY
Dans les champs alentours, comme des perles de sang, les pétales de coquelicot pleurent le 100 ème anniversaire de la grande guerre. Réunis en tout simplicité , place du château, les habitants de Roucy (Aisne)attendent avec patience  et sérénité le dévoilement de la stèle élevée en plein milieu du village à la mémoire de six soldats fusillés à proximité en 1916 et 1917 après un trop sommaire  procès.

1ROUCY

2 ROCY

« Mettre à l’honneur ceux qui sont morts pour rien »

DSC_0365« Notre village, comme de nombreuses communes de l’Aisne, a été très impacté par celle que l’on appelle « la Grande guerre ». Pourtant, jusqu’à présent, seuls quelques noms gravés dans le marbre de notre monument aux morts rendaient hommage à nos soldats morts pour la France. Il était temps de mettre à l’honneur ceux qui sont morts pour rien, parce que la guerre apporte son lot d’ignominie, de barbarie, mais aussi de bêtise. Ils étaient insoumis, ils l’ont payé de leur vie: Lucien Baleux, Emile Lhermenier, Félix Milhau, Paul Rejouât, Théophile Boisseaux et Henri Désiré Valembras. Six noms, six familles meurtres, qui en plus de la perte, ont dû s’accommoder de la honte et de l’absence de reconnaissance. »

Avec émotion, Christelle Cas, maire de Roucy a ouvert la cérémonie en présence de responsables de l’armée de l’air, de porte-drapeaux du canton de Sissonne et de Guignicourt, d’habitants du village et d’enfants des écoles.

« Aujourd’hui, grâce à l’initiative de l’Association Le Regain et au concours du département de l’Aisne, nous rendons hommage à ces soldats morts pour la France à Roucy, à quelques pas d’ici, il y a 100 ans. A travers eux, nous rendons également hommage à toutes celles et ceux qui ont perdu la vie durant cette terrible période de notre histoire. »

Une stèle réalisée par un enfant du pays: Victor Lejeune
7ROUCY
L’âme du Poilu mourant s’envole de sa bouche à l’image de six colombes de la paix

Sitôt le dévoilement de la stèle réalisée par Victor Lejeune, « un artiste local qui a passé son enfance et a joué sans le savoir sur les lieux mêmes de tant de drames », c’est Nicolas Fricoteur, président du conseil général de l’Aisne, qui avec tact,  a évoqué ce « geste de mémoire important« . Rappelant qu’il ne lui appartenait pas de juger l’histoire, il a insisté pour que nous fassions oeuvre de mémoire envers les familles endeuillées des 1,4 millions de morts français au cours de ce conflit sans oublier toutes celles de ces fusillés, (56 dans l’Aisne) qui n’avaient pas eu le droit de porter le deuil. « S’il ne faut pas réduire la guerre à ces fusillés » , l’élu a estimé qu’il fallait poursuivre notre réflexion que la place à accorder à ces hommes dans notre société. « Il faut les associer dans la somme des souffrances vécues à cette époque, comme l’avaient fait les anciens combattants, sans rancune et avec compassion. »

« Ils n’ont pas eu le droit à un procès en appel »

ob_eb7ad8_img354

Daniel Charles, ancien maire, président de l'association Le Regain
Daniel Charles, ancien maire, président de l’association Le Regain

Ancien maire de Roucy et président de l’association « Le Regain » , Daniel Charles, avec moult détails,  a rappelé dans quelles circonstances quatre des six fusillés  (Lucien Baleux, Emile Lhermenier, Félix Milhau, Paul Regoudt,) avaient été jugés, excusés par leurs officiers de base,  mais  finalement exécutés après un procès incomplet,  sur l’insistance du général Wirbel (relevé peu de temps après de tout commandement) sans qu’il leur ait été possible de faire appel de leur condamnation.

(Lire une édition précédente)

La libre pensée demande la réhabilitation des six fusillés de Roucy
Nicole Aurigny, présidente de la Libre Pensée de l'Aisne et vice-présidente nationale
Nicole Aurigny, présidente de la Libre Pensée de l’Aisne et vice-présidente nationale

Au nom de la Libre Pensée dont elle est responsable axonaise et vice présidente nationale,   Nicole Aurigny a réclamé la réhabilitation nationale pour les 639 poilus fusillés pour désobéissance militaire . Pour l’heure une quarantaine d’entre eux seulement a pu bénéficier de cette réhabilitation « alors qu’en 1998 Lionel Jospin avait dit qu’il fallait réintégrer ces poilus dans la mémoire collective; qu’en 2008 Sarkozy a dit qu’ils n’étaient pas des lâches et qu’en tant que conseiller général de Corrèze, François Hollande avait plaidé pour leur réhabilitation. »

Et de regretter que le mot réhabilitation ne soit toujours pas prononcé. « La cause des fusillés fait partie d’un passé qui ne passe pas. »

Rappelant que la Libre Pensée est contre toutes les guerres et qu’en avril 2008 le conseil général de l’Aisne avaient souhaité que ces fusillés « soient reconnus comme des soldats de la grande guerre, des poilus comme les autres« , elle a confirmé qu’un monument allait être élevé dans l’Aisne, sur la ligne de front à  leur  mémoire.

La chanson de Craonne

Camille et Zoé ont lu un poème
Camille et Zoé, ici à côté de Christelle Cas, maire de Roucy, ont lu un poème
Belle interprétation au violon du "temps des cerises" et de "la chanson de Craonne"
Belle interprétation au violon du « temps des cerises » et de « la chanson de Craonne »

16 ROUCYEt sous l’oeil humide du très jeune  Anthony porte-drapeau que Camille et Zoé ont lu deux poèmes malheureusement peu audibles. Moins que la prestation touchante au violon du rémois Léo Mathieu qui a interprété « le temps des cerises » et la vibrante « chanson de Craonne ». Sans doute en  guise d’apéritif pour les cérémonies de 1917.

Alain MOYAT

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire aussi http://oise.pcf.fr/88292

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s