Pas de réhabilitation collective des fusillés de 14-18

Sur le site de Boursirama

PARIS (Reuters) – Les députés français ont rejeté jeudi une proposition de loi du groupe Front de gauche proposant une réhabilitation collective des « fusillés pour l’exemple » de la guerre 1914-18.

Ce vote intervient à quelques jours des cérémonies marquant le centième anniversaire de la bataille de Verdun, organisées dimanche dans la Meuse en présence de François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel.

Comme le souhaitait le secrétaire d’Etat chargé des Anciens combattants, Jean-Jacques Todeschini, la majorité du groupe PS, les radicaux de gauche, les élus de droite et du centre ont voté un amendement supprimant l’article unique du texte.

Cet article proposait que « les fusillés pour l’exemple » fassent l’objet d’une réhabilitation générale et collective et que la Nation « exprime officiellement sa demande de pardon à leurs familles et à la population du pays tout entier ».

Il prévoyait en outre que leurs noms soient portés sur les monuments aux morts de la Grande Guerre et que la mention « Mort pour la France » leur soit accordée.

Pour le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, « le moment n’est pas venu » pour une réhabilitation générale.

Jean-Jacques Todeschini a rappelé qu’en 1998 le Premier ministre d’alors, Lionel Jospin, avait rendu un hommage inédit aux « fusillés pour l’exemple » et que dix ans plus tard, le président Nicolas Sarkozy avait fait de même à la mémoire de tous les soldats de la Première Guerre mondiale, sans exception.

La suite sur http://www.boursorama.com/actualites/pas-de-rehabilitation-collective-des-fusilles-de-14-18-0313891ab350b3005e33c3a58e65f093

Lire aussi: http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/pas-de-rehabilitation-collective-des-fusilles-de-14-18-1132241

Publicités