666/journal du 30 mai 1916: Une loi pour contrôler les oeuvres de guerre

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Journal du mardi 30 mai 1916 à travers Le Miroir

Au sud de Roye (région de Beuvraignes), notre artillerie a bouleversé les organisations allemandes de première ligne.
Sur la rive gauche de la Meuse, deux attaques allemandes débouchant du bois des Corbeaux ont été complètement repoussées par nos tirs de barrage et nos feux d’infanterie. Un assaut contre la cote 304 a été brisé avec des pertes sensibles, ainsi qu’un second assaut qui l’a suivi à quelques heures d’intervalle. Des rassemblements ennemis, signalés à l’ouest de la cote 304, ont été dispersés par notre artillerie.
Entre le Mort-Homme et Cumières, une forte attaque ennemie a été arrêtée par notre tir de barrage, sauf en un point où l’ennemi a pris pied sur un front de 300 mètres dans une de nos tranchées avancées.
Sur la rive droite, violente lutte d’artillerie à l’est et à l’ouest du fort de Douaumont.
Le chancelier allemand est arrivé à Munich où la presse l’a froidement accueilli.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/mai16.html

Une loi pour contrôler les associations « oeuvres de guerre »

Au cours des premiers mois de la guerre, des « abus » sont observés concernant la collecte de dons en nature ou en argent par des associations détournant de leur but premier ces ressources si généreusement et parfois si chèrement données : au printemps 1916, les parlementaires prennent donc l’initiative d’encadrer les œuvres de guerre, afin de les protéger contre ces dérives et de faire attribuer aux victimes de guerre le bénéfice réel de la charité publique. En fait, la loi votée le 30 mai 1916 crée un nouveau régime associatif, celui des œuvres de guerre, dont les buts principaux ou accessoires sont de soulager les misères occasionnées par la guerre ou d’honorer la mémoire des morts pour la Patrie. Le financement habituel ne provient plus des seules cotisations des adhérents ou des ressources propres aux associations mais d’un appel à la générosité publique préalablement autorisé par la préfecture. La loi est complétée par un décret en date du 18 septembre et une circulaire ministérielle du 25 septembre de la même année.

http://blog-classe.cg35.over-link.com/images/FRAD035_GDS14-18_pdf_0030.pdf

 

 

Publicités