(vidéo) Les camoufleurs de 14-18 inspirent artistes et designers contemporains

Sur France TV infos Par Jean-Francois Lixon

Les « camoufleurs » de 14-18, les artistes mis au service des armées françaises inspirent les designers contemporains. Ils tentent à leur tour de maîtriser les codes d’un contexte pour y dissimuler des êtres ou des objets. L’efficacité militaire et le geste créatif jouent sur le même registre : tromper l’esprit de celui qui regarde. Geste de survie dans le premier cas, de création dans le second.

A l’Ecole d’Art et de Design d’Amiens, les élèves bûchent sur le camouflage. Une technique d’invisibilité relative qui a commencé à se répandre dans les armes à partir du premier conflit mondial. Une guerre qui n’a pas épargné la Picardie. L’idée du camouflage militaire réside dans un défi simple à énoncer, moins facile à réaliser : rendre un objet, un combattant, un site, invisible de l’ennemi. Un procédé qui nécessite une analyse fine du contexte afin de trouver le meilleur moyen d’y noyer la personne ou l’arme concernée. Le geste de camouflage, s’il perd de son urgence en temps de paix, gagne en valeur artistique en surprenant le regard du spectateur. Il joue sur les mêmes ressorts qui vise toujours à tromper celui qui regarde,  l’ennemi ou le curieux. Dans tous les cas, il s’agit de jouer avec le fonctionnement du cerveau humain prisonnier de ses prérequis.
Publicités