675/journal de la grande guerre: 8 juin 1916

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Rien à ce jour

Journal du jeudi 8 juin 1916

Sur la rive gauche de la Meuse, grande activité de l’artillerie dans la région de la cote 304.
Sur la rive droite, bombardement violent sur nos premières lignes, depuis la région de Douaumont jusqu’à Damploup.
Les Allemands ont annoncé que le fort de Vaux était tombé en leur pouvoir le 6 au soir : le 7, à 3h50 du matin, nous tenions toujours le fort, avec lequel, depuis cette heure, on n’a pu communiquer en raison de l’intensité du bombardement.
Nos feux, dans les Vosges, ont repoussé des reconnaissances dirigées sur nos positions au sud de Celles.
Le butin des Russes s’est élevé à 400000 hommes, 980 officiers, 77 canons et un grand nombre de mitrailleuses et de lance-bombes.
Les Autrichiens avouent qu’ils ont dû battre en retraite sur Loutsk.
La situation des Italiens continue à s’améliorer d’une extrémité à l’autre du front du Trentin.
M. Asquith a pris l’intérim du ministère de la Guerre anglais.
Harcelé par les conservateurs , le chancelier allemand a prononcé un nouveau discours pour convier les partis à l’union sacrée.
La presse athénienne gouvernementale se déchaîne contre les alliés.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juin16.html

Ecrivain mort à la guerre: Jules Hedeman

CayGy_ZXEAAlUu8 Né en 1869 – Tué le 8 juin 1916 Fleury (Verdun).

Journaliste français et hollandais, il a travaillé pour les journaux Le Matin et Le Siècle à Londres.

En août 1914, il est engagé dans le 19e régiment d’infanterie territoriale, puis dans le 90e régiment d’infanterie territoriale. Le novembre 1915, il rejoint à 321e régiment d’infanterie. Le 8 juin 1916, il est tué durant la bataille de Verdun, proche de Fort de Vaux, dans la commune de Damloup.

Sa mort est reliée dans les colonnes de nombreux journaux néerlandais et internationaux, dont le New York Times.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Hedeman

LA CARTE POSTALE DU JOUR

(1)8 juin 1916

Publicités