(Aviation) A Muizon (Marne) , un message de paix venu du ciel

(Aviation) A lire dans le journal L’Union par Marie-Christine Lardenois

Deux avions dans les airs, dont l’un a décollé et atterri sur la route de Rosnay, ont commémoré hier le premier combat aérien de tous les temps au-dessus de Muizon.

Le petit avion s’élance sur la route de Rosnay encore humide du crachin qui tombe par intermittence depuis le lever du jour. Le moteur Rotax est à fond. Les 45 chevaux émettent un bruit aigu. Le pilote lâche les freins. Cinquante mètres plus loin, le Pou du ciel (de 1947) décolle et fait demi-tour pour rejoindre Muizon. Les gendarmes ont bloqué la route pour permettre ce petit exploit destiné à commémorer le premier combat aérien entre un avion français et un aéronef allemand célébré avec panache l’an dernier pour le centième anniversaire.

Le plus petit monomoteur au monde passe au-dessus de l’école élémentaire comme prévu. Les enfants trépignent et sautent de joie dans la cour de récréation. Puis, un deuxième avion, un Bücker (biplan allemand d’entraînement), venu de Meaux, rejoint le premier et entame avec lui une danse dans le ciel. Il n’est plus question de guerre mais de paix. Le Pou, piloté de main de maître par Roland Cham qui encaisse quelques rafales de vent, revient se poser sur la route après 30 minutes de vol, replie ses ailes et part sur une remorque pour la place de la gare où attendent les enfants, les porte-drapeaux, membres d’associations de mémoire en tenue d’époque, les Compagnons du devoir, et les personnalités. De son côté, le Bücker ira se poser à Reims-Prunay.

Hommage aux premiers chevaliers du ciel

À son bord, se trouvait Clémence de Villecourt qui arrive donc un peu plus tard. Cette femme fait partie de l’association Le sabot et la plume dont l’objectif est, notamment, de lutter contre le décrochage scolaire et éveiller les enfants aux métiers de l’aéronautique et de l’espace. Elle implique les élèves dans des actions pédagogiques, interdisciplinaire, stimulantes et valorisantes. Elle utilise des moyens originaux comme les déplacements avec un cheval qui tire un musée de l’histoire de France, ou des avions.

http://www.lunion.fr/755776/article/2016-06-28/a-muizon-un-message-de-paix-venu-du-ciel

Publicités