Il y a cent ans : le général Erich von Falkenhayn

Sur France 3 Lorraine par Didier Vincenot

Le général Erich von Falkenhyan a écrit dans ses mémoires qu’il avait le dessein de « saigner à blanc l’armée française ». Il a échoué.

L’échec de la deuxième tentative pour prendre Verdun met un terme aux plans du général  Erich von Falkenhayn.

Un officier qui a pris la tête de l’Etat major allemand après la défaite de la Marne en septembre 1914.
Ses premières missions sont alors la réorganisation des unités, la mobilisation industrielle -notamment pour faire face à la pénurie d’obus-, et le développement des armes chimiques.

Il entendait « sortir de la guerre de positions ».

Concepteur de l’offensive sur Verdun, Falkenhayn est rendu responsable de son échec et de ses 143 000 morts ou disparus.
Il gagnera le surnom de « massacreur d’enfants ».

Dans ses mémoires, il évoquera le désir qu’il avait alors de « saigner à blanc l’armée française ».
Théorie qu’il maintiendra jusqu’à sa mort, en 1922.

Publicités