714/journal de la grande guerre: 18 juillet 1916

Carnets du rémois Paul Hess (extraits)

Depuis trois nuits, nous entendons de très fortes explosions d’arrivées sur les tranchées, vers minuit. Il nous semble que ce sont des torpilles, qui tombent assez nombreuses pendant une demi heure environ. Par contre, les journées sont calmes.

Journal du mardi 18 juillet 1916 à travers Le Miroir

Rien d’important sur notre front. Une attaque a été repoussée par les Russes en Champagne.
Dans la région de Souville (rive droite de la Meuse), le combat d’artillerie a continué. Le chiffre des prisonniers que nous avons faits ces derniers jours, autour de Souville, est de 200 environ.
Journée calme sur le front belge. L’artillerie belge exécute des tirs de destruction dans la région d’Hetsas-Boeshinge.
L’armée anglaise a réalisé de sérieux avantage au nord de la Somme: elle a pris d’assaut sur un front de 1400 mètres, la deuxième ligne allemande au sud-ouest du bois de Bazentin-le-Petit. Les pertes ennemies ont été très lourdes. Les forces britanniques ont, d’autre-part élargi leur trouée dans la deuxième ligne allemande à l’est de Longueval où elles ont enlevé la forte position de la ferme Waterlot.
Les dernières positions d’Ovillers-la-Boisselle sont également tombées aux mains de nos alliés, qui y ont capturé 2 officiers et 124 hommes de la garde.
Depuis le 1er juillet, ils ont pris 189 officiers et 10.779 hommes, 8 gros obusiers, 9 gros canons, 37 pièces de campagne, 30 obusiers de tranchées et 66 mitrailleuses.
Les Russes ont victorieusement repoussé les attaques de Linsingen au sud-ouest de Loutsk et largement progressé dans ce secteur. Ils ont fait 12000 prisonniers et capturés 59 canons. En Arménie, ils sont maîtres de Baïbourt.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/juillet16.html

(Aviation) Guynemer à l’honneur pour sa 10 ème victoire

shapeimage_12

J d'Amiens 18-07-1916

* Citation à l’ordre de la 6ème armée en date du 27 juillet 1916 : « Le 16 juillet 1916, a abattu son dixième avion ennemi qui est tombé en flammes, dans les lignes ennemies. »

La suite sur http://herissartenmemoire.free.fr/Herissart_en_Memoire/Articles_et_reportages/Entrees/2009/2/12_Georges_Guynemer,_lAs_des_As.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s