Les Écossais dans la guerre

Sur France 3 Picardie

A Contalmaison, s’érige un cairn : Amas de pierres typique d’Écosse, il honore la mémoire des soldats venus d’Edimbourg. Voici l’histoire de ce mémorial.

« The ladies from hell »

Pendant la guerre, beaucoup d’histoires ont circulé sur les Écossais. La presse enthousiaste a relaté que les Allemands les surnommaient The Ladies from Hell : Les dames de l’enfer. Un hommage à leur ardeur au combat et clin d’œil à leur étrange tenue : ce kilt que l’on repérait de loin.

L’Écosse, c’est le kilt et la cornemuse.  La troupe défile, pipe band en tête.  Pur folklore ? Non, cela va plus loin.
Dans la Somme, les sonneurs marchent au feu, en jouant,  et tant pis si leurs camarades ne les entendent pas : le bruit des obus est assourdissant. Les musiciens ne lâchent pas leurs instruments malgré la mitraille et les obstacles.
L’un d’entre eux raconte comment il se retrouve, la jupe accrochée aux barbelés. Il survivra.

 Tous les porteurs de kilts ne sont pas écossais
La bataille fait des ravages dans les rangs et des villages entiers sont en deuil.  Alors, pour masquer les pertes, on mélange les troupes. Des Écossais furieux renoncent au tartan parce qu’on les a envoyés dans des régiments anglais et des Anglais se retrouvent affublés d’une jupe.  Mais leurs genoux sont tout blanc. Pas idéal avec les filles. Alors, ils achètent de la lotion, pour arborer des jambes bronzées comme il se doit.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/somme/histoires-14-18-les-ecossais-dans-la-guerre-1053193.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s