Il marche en hommage à son grand-père, soldat de la Grande guerre

Sur le site de L’Union par Adriane Carroger

Germain Bataille a parcouru 650 km en 23 jours entre les Ardennes, la Belgique, l’Aisne et la Marne sur les traces de son grand-père, Hippolyte, soldat en 1914-1918.

Il a relevé le défi qu’il s’était lancé par un jour pluvieux de mai, en Normandie, voilà quinze ans. Que d’émotion, de fierté et quel souvenir pour Germain Bataille à son arrivée à Reims, jeudi, après 650 km parcourus depuis le 5 juillet !

Ce sexagénaire originaire d’un petit village dans le Cotentin, Bolleville, a choisi de sillonner les routes ardennaises, belges, axonaises et marnaises en hommage à son grand-père, Hippolyte Bataille, né en 1890 et soldat lors de la Première Guerre mondiale dans le 25 e  régiment.

« Mon grand-père a été mobilisé dès le 3 août 1914 et n’est rentré chez lui que le 23 juillet 1919 », raconte le sexagénaire. « Un jour, alors que j’allais déjeuner chez ma maman, on a regardé les photos de famille. Je suis tombé sur celle de mon grand-père. J’ai alors voulu en connaître davantage sur sa vie, et notamment sur sa mobilisation mais ma maman avait très peu de détails. C’est à partir de là que j’ai commencé à entreprendre des recherches pour retracer ses années passées à la guerre et envoyé des courriers aux autorités compétentes. Grâce aux services historiques de l’armée de terre à Vincennes, j’ai pu obtenir de nombreux éléments », poursuit-il.

À partir de 2008, il réfléchit sérieusement à se lancer dans les pas de son grand-père pour lui rendre hommage ainsi qu’à ses frères d’armes. Il se prépare physiquement pendant dix-huit mois, dès début 2015 : « Je voulais être prêt pour la commémoration du centenaire mais je ne l’étais pas », relate-t-il. Qu’importe, il n’est pas pressé par le temps. Cette marche, c’est celle du souvenir, celle aussi d’un cheminement personnel où s’entrecroise une multitude d’émotions et de sentiments. « J’avais envie d’aller à la rencontre de mon grand-père, c’était important pour moi, ça a été quelque chose d’intime, il fallait donc que je sois seul pour marcher », explique-t-il.

La suite sur http://www.lunion.fr/775771/article/2016-07-29/il-marche-en-hommage-a-son-grand-pere-soldat-de-la-grande-guerre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s