737/9 août 1916: Charleville (Ardenne) capitale du 2 ème Reich

Journal du mercredi 9 août à travers Le Miroir

Sur la rive droite de la Meuse, les Allemands ont bombardé avec violence l’ouvrage de Thiaumont, nos positions de Fleury, du bois Chapitre et du Chenois. Ils ont lancé ensuite une attaque sur l’ouvrage de Thiaumont. Arrêté par nos tirs de barrage, l’ennemi n’a pu déboucher et a été rejeté dans ses tranchées de départ.
Dans le bois de Vaux-Chapitre s’est produite également une action offensive. Brisée par nos tirs d’artillerie et nos feux de mitrailleuses, elle a totalement échoué.
La situation n’a pas changé sur les deux rives de la Somme. Le bombardement réciproque se poursuit entre l’Ancre et la Somme sur les premières lignes, ainsi que sur les lignes de soutien.
L’ennemi a prononcé diverses contre-attaques à l’est de Pozières, elles ont toutes été repoussées avec pertes pour l’assaillant; nous gardons le terrain conquis, dit le communiqué anglais. Nos alliés ont exécuté un coup de main heureux contre les tranchées ennemies à l’est de Neuville-Saint-Vaast. Les Allemands en ont tenté un sur les tranchées anglaises au sud-est du bois Grenier. Ils ont été repoussés avec pertes.
Le nombre des prisonniers faits par les Russes au sud de Brody dépasse 5.500.
Les Italiens ont remporté des succès dans le val Sugana et dans le Haut-Cordevole.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout16.html

Augmenter le prix du permis de chasse pour contribuer au bien-être des poilus

Le Figaro du 10 août 1916 tente de répondre à la question suivante: est-il opportun de procéder à l’ouverture de la chasse, tandis que nos soldats sont à la guerre? Une solution: augmenter le prix du permis de chasse pour financer l’amélioration des conditions de vie dans les tranchées.

«La principale objection contre l’ouverture paraît bien être, cette fois encore, l’objection qu’on a appelée sentimentale: les chasseurs, dit-on, ne peuvent décemment s’offrir leur amusement favori pendant que nos poilus sont dans les tranchées.
A cela un chasseur de nos amis répond: “II y a un moyen de réduire à néant ce scrupule, nous disait le 9 août 1914, un de nos amis, grand chasseur et bon patriote: augmenter de vingt francs le prix du permis, qui sera porté à quarante-huit francs, et attribuer à des œuvres de guerre le produit de cet impôt de circonstance sur la chasse; majorer même les prix d’entrée du gibier dans le même but.

La suite sur http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/09/26002-20140809ARTFIG00063-9-aout-1916-augmenter-le-prix-du-permis-de-chasse-pour-contribuer-au-bien-etre-des-poilus.php

Aviation: Henri de Versonnex  descendu au-dessus de Blamont

Le journal « RIC et RAC » du 31 décembre 1932, annonçant la publication du livre « La Cage » par Henri de Versonnex, indique :
Le journal de captivité d’Henri de Versonnex en est un témoignage fidèle. L’auteur – actuellement capitaine d’infanterie, sauf erreur de ma part, – était aviateur pendant la guerre. Le 9 août 1916, survolant Blamont, il est attaqué par plusieurs « Fokkers » et « descendu » après une lutte inégale. Grièvement blessé, il se réveille dans un hôpital de Strasbourg. Il est prisonnier. Il le demeurera jusqu’à la fin, jusqu’à l’armistice, en dépit de tentatives d’évasion sans cesse renouvelées avec le plus extraordinaire esprit d’acharnement et de ténacité. 

http://www.blamont.info/textes126.html

Charleville (Ardennes) capitale du 2 ème Reich

Capture d’écran 2016-07-30 à 12.45.34

http://www.charleville-mezieres.fr/content/download/15601/221185/file/tap81.pdf

Pénurie de beurre et d’oeufs à Courcelles (Belgique)

En date du 9 août 1916, il y a pénurie complète de beurre et d’oeufs au marché hebdomadaire. Peu après, on constate des anomalies dans le ravitaillement. Lors du marché du 16 août, les courcellois doivent se rendre à l’évidence : pas d’oeufs et pas de beurre ! Quelques temps plus tard, des incidents éclatent lors de la distribution à la population de pommes de terre. Le quotidien  » La Région  » évoque dans son édition du jeudi 28 septembre les vols qui ont eu lieu au magasin de ravitaillement.

http://histoirelocale.courcelles.be.over-blog.com/pages/Guerre_de_1418_lentite_de_Courcelles_durant_la_Premiere_guerre_mondiale_suivi_de_Temoignages_de_soldats_courcellois_5eme_partie-840546.html

L’orgue de l’église de Santa Maria Formosa  (Venise) détruit par une bombe

Le 9 août 1916 une bombe incendiaire autrichienne détruisit l’orgue.

http://www.chorusvenezia.org/fr/eglise-de-sainte-marie-formosa

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s