738/Journal de la grande guerre: 10 août 1916

Journal du jeudi 10 août 1916 à travers Le Miroir

Nous avons réalisé quelques gains au nord de la Somme où nous nous sommes emparés d’un petit bois et d’une tranchée fortement organisée par l’ennemi au nord du bois de Hem. Nous avons conquis, dans cette région, depuis le 7, toute une ligne de tranchées sur un front de 5 kilomètres.
Des détachements ennemis ont été dispersés par notre feu en Champagne.
Violent combat sur la rive droite de la Meuse dans le secteur Fleury-Thiaumont. L’ennemi avait pris pied dans quelques tranchées et dans l’ouvrage de Thiaumont. Nos contre-attaques nous ont permis de reprendre les tranchées et de rentrer dans l’ouvrage.
De même, nous avons enlevé des tranchées allemandes dans le secteur le Chapitre-le-Chenois, faisant 200 prisonniers.
Un taube a bombardé Nancy : 5 blessés.
Les Russes, avançant sur le Sereth, ont porté à 8500 le nombre de leurs prisonniers.
Au sud du Dniester, ils ont progressé sur un large front, enlevant la ville de Thonacz. De ce côté, ils ont capturé 2000 Allemands et plusieurs canons lourds.
Les Italiens, qui ont pris l’offensive dans le Carso, près de Monfalcone, ont remporté un brillant succès. Ils ont capturé la tête de pont de Goritz dans la même région, faisant 8000 prisonniers, dont 200 officiers : 11 canons sont tombés entre leurs mains.

http://grande.guerre.pagesperso-orange.fr/aout16.html

« Il n’est pas nécessaire de rebaptiser la rue de Dantzig »

Les habitants de la rue de Dantzig veulent que leur rue change de nom, trop prussien. Le Figaro du 10 août 1916 explique pourquoi cela n’est pas indispensable.

«Un de nos confrères signale la plainte des habitants de la rue de Dantzig qui demandent qu’on débaptise au plus vite cette voie au nom prussien.

Consolons-les. D’abord Dantzig est une ville polonaise qui est devenue prussienne sans l’avoir voulu. D’autres villes que nous aimons ont connu cette aventure.

De plus, son nom a été donné à une rue de Paris, en mémoire du siège de 1807, où le maréchal Lefebvre s’empara, après cinquante jours de combats, de la ville défendue par le vieux maréchal Kalkreuth, le dernier et le plus illustre des élèves du grand Frédéric.

La suite sur http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/08/10/26002-20140810ARTFIG00060-10-aout-1916-il-n-est-pas-necessaire-de-rebaptiser-la-rue-de-dantzig.php

(Aviation) Nouvelle utilisation de l’arme aérienne

« Pour toute l’aviation d’observation, la bataille de la Somme est une source d’éloge. » Les Allemands tentèrent de redresser la situation mais trop tard. Douze Jagdstaffeln furent créées entre août et septembre 1916. Dotées des nouveaux chasseurs de la firme Albatros, les D-I et D-II, appareils des plus redoutables puissamment armés, surclassaient les appareils alliés Nieuport XI ou Airco DH-2. Parmi ces escadrilles, celle de Boelcke qui avait reçu l’ordre de créer sa propre escadrille, la Jagdstaffel 2, officiellement créée le 10 août 1916, ne fut opérationnelle qu’en septembre 1916, à l’arrivée des nouveaux Albatros D-I et D-II. Boelcke avait recruté les meilleurs aviateurs allemands dont Erwin Boehme, Hans Reimann et Manfred von Richthofen. Sa tactique de combat restait la même, l’escadrille opérait en échelons de chasse constitués de plusieurs avions opérant en groupe.

Le dossier sur https://rha.revues.org/4102

Lire aussi http://icaruswings.unblog.fr/2015/01/18/le-fokker-e-iii-10515-ernst-udet-kek-habsheim-1916/

Parution du rigolboche

18931360

 

http://paysfoyen.canalblog.com/albums/journaux_de_la_grande_guerre/photos/18931360-le_rigolboche_du_10_aout_1916_d_ou_est_extrait_le_dessin_suivant.html

Le 72 ème RI instruit au camp de Mailly

29045975_p

Depuis le 10 août 1916, le 72e RI est en instruction au camp militaire de Mailly. La bataille de la Somme a débuté depuis le 1er juillet 1916, début septembre le régiment quittera son cantonnement pour le front de la Somme à Bouchavesnes.

http://laurent59.canalblog.com/archives/2008/08/18/10268856.html

Parution de La baïonnette

Ce diaporama nécessite JavaScript.

http://labaionnette.free.fr/1916/b058.htm

591 accidents du travail (femmes)  en août 1916 dans les usines de Toulouse

anami_0003-4398_2008_num_120_262_T3_0208_0000

Lire le passionnant dossier sur le site http://www.persee.fr/doc/anami_0003-4398_2008_num_120_262_7219

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s